Inefficace, le BMPAD veut libéraliser le marché pétrolier

Inefficace, le BMPAD veut libéraliser le marché pétrolier

Depuis le début de l’année, le pays fait face à des raretés intermittentes de carburant. Ces dernières semaines la situation s’est aggravée. La plupart des pompes à essence dans l’aire métropolitaine sont à sec. Le bureau de monétisation des programmes d’aide au développement (BMPAD) tente à chaque fois de rassurer la population mais se trouve dans l’incapacité de renverser la vapeur.

Face à ce constat, le Forum économique du secteur privé des affaires demande au gouvernement de permettre aux compagnies autorisées d’importer elles-mêmes les produits pétroliers.

Un conseil auquel se plie le BMPAD afin de diminuer les retards dans l’approvisionnvement en produit pétroliers.

Le forum économique du secteur privé avait fait remarquer à l’État haïtien que les difficultés d’approvisionnement en produits pétroliers affectent la fourniture d’énergie électrique ainsi que la production de nombreuses entreprises. Elles perturbent le fonctionnement régulier des stations d’essence et crée un sentiment d’incertitude dangereux pour la stabilité des prix.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le Forum économique du secteur privé s’est trouvé dans « l’obligation de constater que les institutions responsables depuis janvier 2018 n’ont pas su prendre les dispositions pour assurer l’approvisionnement régulier du marché haïtien en produits pétroliers alors que la pénuries actuelles étaient prévisibles et qu’elles auraient donc pu être évitées ».

C’est en ce sens que le Forum a demandé aux autorités nationales de revoir les dispositions de la résolution du 10 janvier 2018 et de laisser les opérateurs légalement autorisés à fonctionner dans ce secteur, à prendre en charge l’approvisionnement et la distribution des produits pétroliers (diesel, gazoline et kérosène), tout en maintenant les processus administratifs en cours pour la détermination des prix aux consommateurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *