Insécurité-Éducation : Fermeture de plusieurs établissements scolaires à Bas-Delmas

Coup dur pour les écoliers aux alentours de Bas-Delmas ! En effet, ce mercredi, plusieurs écoliers n’ont pas pris le chemin vers leurs établissements. La violence des gangs, à la ruelle Maillard et à Delmas 6, a engendré l’arrêt des cours dans les établissements scolaires situés dans la zone.

Mercredi 2 septembre 2020, à Delmas 18, la tension est toujours palpable. En effet, bon nombre de citoyens des quartiers aux alentours de la ruelle Maillard, notamment à Candio, à Barthélemy, ont abandonné leurs demeures. Le marché de Carrefour Péan, habituellement bondé, est désormais vide. Les voitures privées et publiques évitent la zone. La recrudescence de l’insécurité en est la principale cause.

En outre, les écoles publiques comme le Lycée Daniel Fignolé, l’Ecole Nationale Discrète Aumône, ainsi que l’Institution Mixte Agenès et l’Institution Mixte de la Fontaine se retrouvent dans l’incapacité de fonctionner. Ces écoliers, particulièrement ceux de la 9eme et de la Philo qui ont déjà affronté, au cours de l’année académique 2019-2020, le « pays lock » en octobre de l’année dernière ainsi que l’apparition de la Covid-19 dans le pays, doivent maintenant faire face à l’insécurité. La prise en otage de la zone par les bandits les empêche de poursuivre le calendrier scolaire.

Au vu de ces nouveaux obstacles, qu’envisage le Ministère de l’Education nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) ? Dans ces conditions insécuritaires, comment permettre à ces jeunes de poursuivre le calendrier scolaire et subir les examens officiels ?

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *