Interdits d’entrer au Parlement, des « ex-sénateurs » somment des responsables de la PNH

Interdits d’entrer au Parlement, des « ex-sénateurs » somment des responsables de la PNH

Dans une sommation adressée, le mercredi 22 janvier 2020, au directeur général de la police, Normil Rameau et au responsable du Corps d’Intervention et de Maintient de l’Ordre (CIMO), des sénateurs ayant été interdits de franchir la barrière principale du Parlement exigent ces derniers à donner des explications sur cette décision.

Dans cette sommation portant la signature du huissier, Jean Marc Pierre, du tribunal de première instances de Port-au-Prince, les concernés ont un délai de 24 heures pour s’expliquer par quel que moyens que ce soient.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Dorcent André Pierre
    23 janvier 2020, 21:10

    Commentaire *

    REPLY