« Je vous en prie, ne la touchez pas », cri de la mère de Bianka Gauthier aux ravisseurs

« Je vous en prie, ne la touchez pas », cri de la mère de Bianka Gauthier aux ravisseurs

Environ 48 heures après l’enlèvement de la jeune fille de 24 ans, Bianka Gauthier, sa mère, Marie Carmelle Gauthier a imploré la pitié des ravisseurs pour obtenir la libération de sa fille.

Larmes aux yeux, Mme Gauthier a exprimé la douleur qu’elle éprouve depuis l’annonce de l’enlèvement de sa fille. « Je n’ai pas les nouvelles de ma fille. Je vous en prie, ne la touchez pas », a crié Mme Gauthier, 56 ans, sur les ondes Radio Caraïbes, vendredi matin.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Je ne peux pas manger, ni boire. La nouvelle me terrasse », s’est désolée Mme Gauthier. « Ma fille n’est pas si aisée qu’on le pense. Nous ne faisons que des efforts. Si j’avais de l’argent, j’aurais déjà payé la rançon ».

« En Haïti, dès qu’on possède une voiture, on pense que vous êtes dans de bonnes conditions économiques », a regretté Mme Gauthier. Elle en a profité pour appeler les autorités concernées à assumer leurs responsabilités en vue d’instaurer un climat sécuritaire fiable dans le pays.

Notons que Bianka Gauthier a été enlevée mercredi soir à Lathan, en Plaine, au volant de sa Nissan Rogue. Selon certaines informations, les ravisseurs auraient exigé 150 000 dollars américains en échange de sa libération.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *