Jean-Charles Moïse lâché par le secteur démocratique et populaire

Jean-Charles Moïse lâché par le secteur démocratique et populaire

Le secteur démocratique et populaire a décidé de ne plus manifester au côté du leader de la plateforme Pitit Dessalines Jean-Charles Moise.

Le secteur démocratique et populaire avait annoncé que la marche organisée lundi pour dénoncer les injures de Donald Trump serait apolitique.

 

Les militants de la plateforme Pitit Dessalines n’ont cependant pas respecté ce qui a été dit par les organisateurs de la marche selon l’avocat, André Michel.

Ces militants ont scandé des propos qui ont déstabilisé certaines personnes qui ont voulu participer à la marche regrette, André Michel.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

L’avocat militant à dénoncé des menaces de mort dont ils ont fait l’objet par les militants de Pitit Dessalines la veille de la marche de la dignité.

À la suite d’une réunion organisée lundi, les membres du secteur démocratique et populaire ont décidé de se démarquer des éventuelles manifestations que la plateforme pitit Dessalines entend lancer.

Le secteur démocratique et populaire appelle les partisans et sympathisants de la plateforme pitit Dessalines à rester loin de toute les manifestations qu’il prévoit d’organiser dans les rues de la Capitale.

Parallèlement, les membres du secteur démocratique et populaire plaident en faveur de l’unité au sein de l’opposition.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Eciface LEVEILLE
    23 janvier 2018, 21:08

    Letènèl mete fen nan misyon gouvènman, opozisyon, … Bab yon kanmarad pran dife ke tout nèg mete pa yo ala tranp. Moise Jean-Charles ou te fè yon bon travay. Degajew pouw di pèp ayisyen an ou pran retrèt ou nan politik.
    Ti gason granmoun pale avèw. Siw pa fè sa m’ diw fè a mwen pap ka fè anyen pou ou.

    REPLY