Jean H. Céant a mis son devoir au propre, au Parlement de jouer sa partition

Jean H. Céant a mis son devoir au propre, au Parlement de jouer sa partition

Le cabinet ministériel est formé et l’arrêté nommant les ministres publié. Un pas important vers la ratification du Premier ministre nommé, Jean Henry Céant.

Autant dire qu’aujourd’hui la balle est dans le camp des députés et sénateurs qui doivent se montrer intelligents, en accordant leur bénédiction au notaire.

C’est tout ce qu’attend la nation haïtienne au bout de ses peines.

La reconduction d’au moins six ministres au sein du nouveau cabinet ministériel soulève la grogne de certains parlementaires, pour la plupart ceux de l’opposition farouche au pouvoir en place. D’aucuns verraient dans leurs réactions intempestives la chose la plus normale du monde.

En fait, les opposants politiques en Haïti s’opposent à tout, même à leur propre ombre.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le Parlement est un haut lieu éminemment politique. À l’heure qu’il est, vu les conditions exécrables dans lesquelles se trouvent des millions d’Haïtiens, le social doit primer la politique ; les intérêts personnels et mesquins doivent céder la place aux intérêts collectifs.

Les yeux sont aujourd’hui rivés sur l’Assemblée des sages et sur les représentants du peuple.

Les élus au bord de mer ne doivent pas administrer de douche froide aux millions d’Haïtiens qui comptent sur leur bon sens.

Au plus vite, donc ce weekend, les séances de ratification de l’énoncé de politique générale du Premier ministre nommé, Jean Henry Céant, doivent indubitablement avoir lieu.

L’heure est grave, députés et sénateurs sont tenus d’accorder la priorité au bien-être du peuple. Et, le bien-être du peuple dépend d’un gouvernement légitime susceptible d’engager de grandes politiques publiques.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Gui SaintJulien
    7 septembre 2018, 11:54

    J’ exhorte au parlement de prouver que sont les représentants du peuple.La situation politique actuelle ne peut plus.Tous les yeux sont rivés sur eux.Il est l’ heure de priveleger les intérêts de la nation sur les personnels

    REPLY