X

X


JHC pourra-t-il accomplir ses promesses ?

JHC pourra-t-il accomplir ses promesses ?

PM Céant rompt le silence et annonce neuf mesures pour tenter de calmer la tension Sous l'instruction du président de la République, le Premier ministre Jean Henry Céant s'est adressé, samedi 16 fevrier, à la nation haïtienne.

À travers cette adresse, Jean Henry Céant communique neuf mesures sociales, politiques et économiques susceptibles de ramener la paix dans le pays, où des mouvements de protestations consécutifs, émaillés de violences, ont eu lieu depuis le 7 février dernier dans le but de réclamer le départ de Jovenel Moïse qui, selon des secteurs de la vie nationale, gère mal le pays.

Après dix jours de mouvements de protestation dans les rues à travers tout le pays, le Premier ministre est sorti de son mutisme. Jean Henry Céant annonce la décision de réduire le budget de la primature de 30% tout en suggérant à la présidence et le Parlement de lui emboîter le pas en éliminant les privilèges non nécéssaires des hauts fonctionnaires de l’État.

Sans donner de détails, il a dit que la question de seconde residence payée aux frais de l’État à des hauts fonctionnaire sera reconsidérée. Des économies qui, selon lui, serviront à renforcer le pouvoir judiciare qui aura plus des moyens pour mener à bien l’enquête sur la dilapidation des fonds PetroCaribe.

Depuis les mouvements de rues, il y a plus d’une semaine, des Haïtiens peinent à trouver de l’eau, des produits de première nécessité, entre autres. Cela se présente sous forme de crise humanitaire. Conséquences de la corruption qui gangrène le pays, reconnaît le notaire Céant qui part en guerre contre ce fléau.

Il a demandé à la Cour supérieure des Comptes et du Contentieux administratif (CSC/CA) d’auditer les organismes autonomes de l’État de façon à récupérer l’argent du Trésor public ayant été détourné. Une mesure, dit-il, qui permettra à l’État de trouver plus d’argent pour répondre aux besoins de la population.

Dans la même veine, le chef du gouvernement promet de travailler avec la communauté internationale, le secteur privé, la Police nationale d’Haïti et les responsables de la douane afin de récupérer 30 milliards de dollars sur les 60 milliards que perd l’État haïtien dans des activités de contrebande chaque année. Cet argent sera utilisé pour renforcer la production nationale.

Jean Henry Céant souligne qu’il rencontrera des producteurs nationaux pour discuter sur des mesures qui doivent être prises afin de créer plus d’emplois dans le pays…

La dépréciation de la gourde a un impact sur les couches les plus vulnérables du pays. En ce sens, le leader du parti politique Renmen Ayiti annonce qu’il rencontrera les patrons des usines textiles afin de réajuster le salaire des employés.

Pour ce qui est du dossier PetroCaribe, il annonce la prise de décision pour faciliter le procès dans un délai record. Dans ce cas, deux nouveaux directeurs seront nommés à la tête de l’UCREF et de l’ULCC.

En substance, il promet de créer et de rendre fonctionnel un conseil d’administration des organismes autonomes afin d’en avoir un meilleur contrôle.

D’un autre côté, l’ancien candidat à la présidence prévoit de consulter des organismes internationaux, la BRH pour la réorganisation du Fonds de développement industriel (FDI) qui doit être une banque de développement pour faciliter la relance économique, en octroyant des crédits aux jeunes.

Dans l’attente des résultats de ces mesures, Me Jean Henry Céant rappelle qu’ il a entamé des démarches pour faire diminuer le prix des produits de première de nécessité.

Le chef de la Primature, en présentant ces dispositions qui devraient contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la population, croit fermement que rien n’est possible sans un dialogue franc et sincère entre les différents secteurs de la vie nationale.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply