X

X


Éditorial :Jovenel doit partir! Et après ?

Éditorial :Jovenel doit partir! Et après ?

Les politiciens, bons et mauvais perdants, hier comme aujourd’hui, crient : Jovenel doit partir!

Dans le tohu-bohu, des Petrochallengers s’engouffrent, à tort ou à raison, mêlant leur voix à la cacophonie politique et répètent : Jovenel Moïse doit partir !

Des hommes d’affaires, cachant leur règlement de compte sous un faux costume de patriote, vocifèrent: Jovenel Moïse doit partir !

Ces cris, ces répétitions, ces vociférations “Jovenel Moïse doit partir !” s’imposent en refrain du moment. Des politiciens dépourvus de dimension politique vont jusqu’à brandir cette affirmation en “Programme politique”. Pire encore, en idéologie.

Aujourd’hui, il suffit de dire “Kot kòb PetroCaribe a”, assorti du refrain “Jovenel Moïse doit partir !”, et l’on passe pour être le dernier des patriotes.

Jovenel Moïse doit partir ! Et après?

L’après-Jovenel se résume en quatre pages sans signature baptisées “Alternance consensuelle pour la refondation d’Haïti”. Hilarant!

La magie de la refondation d’Haïti réside dans l’octroi du poste de Premier ministre à un membre de l’opposition engagée. Très malin!

Jovenel Moise doit partir ! Soit! Et après?

Il partira comme Jean-Claude Duvalier en 1986. Il partira comme Jean-Bertrand Aristide en 2004.

En physique comme en politique, politique à l’haïtienne surtout, les mêmes causes produisent les mêmes effets.

Jovenel Moïse partira aujourd’hui pour revenir dans 20 ans et dire, comme Baby Doc constatants la crasse généralisée : qu’avez-vous fait de mon pays?

Il partira aujourd’hui pour revenir sur la scène politique comme Jean-Bertrand Aristide, symbole de notre plus grand échec, s’emploiera à nous donner, dans toutes les langues connues ou inconnues, des leçons de changement.

Jovenel Moïse doit partir ! Et après? Opposants politiques et Petrochallengers de mauvaise foi pilleront nos maigres ressources, s’enrichiront à leur tour.

1986, 2004…, l’exemple est là pour qui veut le voir.

6 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

6 Comments

  • MJM
    29 juin 2019, 09:08

    Belle question
    Ceux qui demandent pour départ du président élu constitutionnellement ils étaient dans les élections ils font leurs carrières dans la politique ils reglaient rien absolument rien et puis c’est eux qui disent le président ne fait rien

    REPLY
  • Miguel dumay
    29 juin 2019, 09:54

    Très belle analyse. Ce sera toujours du pareil au même.
    Qui peut sauver Haïti?
    L’haïtien honnête devrait répondre sans hésitation : Personne.
    Et ce n’est pas du fatalisme!

    REPLY
    • Jaguar@Miguel dumay
      29 juin 2019, 11:51

      Toi mon frère
      vous pouvez le faire si vous êtes honnête ……….

      REPLY
  • Charles
    29 juin 2019, 12:06

    Yes I love to

    REPLY
  • Collagene Belony
    29 juin 2019, 23:05

    Tout peut se faire car l’honnêteté se réside danq la volonté.

    REPLY
  • Riffin Elysée
    30 juin 2019, 06:02

    Sa kap pase la a se yon problèm mank de fòmasyon du pèp Ayisyen ,la akoz yo pa byen enfòme ,yo pa konn kiyès ki zanmi yo e kiyes ki ènnmi yo la pep la vinn tounen yon krab wap bat pou demare-l epi lap modew se menm bahay ki te rive Toussaint ak Moïse Toussaint ap cherche fè blan an vinn rebati peyi a apre pou li mete yo deyò pep la pat janm konn sa ,paske nou toujou gen problèm kominikasyon e sa te koute Toussaint lanmò donk kominikasyon an se yon zouti endispansab de gouvernans

    REPLY