X

X


Jovenel Moïse revient du Panama les poches remplies de promesses

Jovenel Moïse revient du Panama les poches remplies de promesses

Le president de la République, Jovenel Moïse, qui a laissé le pays mardi en direction du Panama est de retour.

Arrivé, mercredi, en Haïti, au salon diplomatique, le président a présenté le bilan de sa participation au forum Latina America.

Il informe que cette activité a réuni hommes d’Etat, bailleurs de fonds, des hommes et femmes d’affaires entre autres.

La rencontre a été organisée par la chambre de commerce de Dubaï, précise Jovenel Moïse qui dit avoir mis l’accent les investissements privés étrangers qui, selon lui, sont indispensables pour placer le pays sur la voie du développement.

Jovenel Moïse rapporte que certains investisseurs sont intéressés au secteur de l’énergie, à savoir solaire, éolienne, aquatique et gaz naturel.

Parallèlement, le président Jovenel Moïse, dit s’être entretenu avec son homologue du Panama, Juan Calors Varela. Les discussions ont porté sur la coopération entre les deux pays notamment en matière de sécurité, la formation des femmes policières dans le cadre d’un accord
entre la Police nationale d’Haïti et la police du Panama. Jovenel Moïse informe que son homologue est très interressé au secteur agricole.

Sur la formation professionnelle, les deux hommes ont discuté de la possibilité de construire une école professionnelle contenant dix-sept disciplines en Haïti. Jovenel Moïse informe que son homologue
a promis d’accorder des bourses d’études aux bacheliers haïtiens.

Après sa rencontre avec Juan Calors Varela, Jovenel Moïse dit avoir discuté avec le président de la chambre de commerce du Panama sur le tourisme. Ces autorités se sont montrées très intéressées à venir exploiter les  potentialités d’Haïti en matière d’investissements. Ils veulent profiter des avantages de la loi Hope/Help.

D’un autre côté, président de la Banque interaméricaine de développement (Bid), Luis Alberto Moreno, et Jovenel Moise ont parlé du don octroyé au pays depuis 2010 à nos jours. Ils ont discuté de la gestion du parc de  Caracol également.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply

1 Comment

  • Gwodlo
    12 avril 2019, 09:46

    Yeap!

    REPLY