Jovenel Moïse veut la nouvelle Constitution en mars 2021 au plus tard

Jovenel Moïse veut la nouvelle Constitution en mars 2021 au plus tard

Le projet du président de la République visant à doter le pays d’une nouvelle Constitution doit arriver à terme d’ici le mois de mars de l’année prochaine. Jovenel Moïse a mis au jour cette partie de son calendrier au cours d’un échange avec le public sur les réseaux sociaux, vendredi.

Quelques heures après avoir installé le comité consultatif indépendant dont la mission consiste à préparer le projet de la nouvelle Constitution, Jovenel Moïse a jugé de bon ton de s’entretenir, une fois de plus, avec la population, sur cette démarche.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« J’ai joué mon rôle », s’est félicité M. Moïse, se référant à l’installation du comité dirigé par l’ancien président Boniface Alexandre.

Les débats sur le nouveau texte dureront un mois et demi environ, après quoi le peuple aura à se prononcer à travers un référendum. Cependant, le locataire du Palais national a tenu à rappeler qu’avec ou sans la nouvelle Constitution, les élections auront quand même lieu en 2021.

Entre-temps, l’Organisation des Etats Américains (OEA) continue d’éspérer des élections en janvier 2021 au plus tard. Vendredi, dans un tweet, le sécrétaire général de l’OEA, Luis Almagro, a renouvelé son soutien au pouvoir en place.

« Nous soutenons les efforts du président Moïse et son gouvernement pour assurer la qualité de démocratie dans le pays », a écrit M. Almagro.

Toutefois, par sa position, l’Union Européenne (UE) se démarque de l’OEA. Selon l’UE, les conditions techniques ne sont pas encore réunies pour la tenue d’élections crédibles en Haïti.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    1 novembre 2020, 03:19

    C’est normal, l’OEA adopte dans la position du patron de l’hémisphère. Le vote de Jovenel Moise contre le Venezuela continue de peser lourd dans la Balance. De quoi demain sera t-il fait? La boule de Crystal donne des images floues.

    Par rapport au président de la Côte d’Ivoire, le tipaskout Alassane OUATTARA (aprè nou se nou), l’Union Européenne (UE) accepte de gaieté de coeur les élections du 31 octobre 2020, malgré un certain boycott de l’opposition (ki sanble tèt koupe ak opozisyon ayisyèn nan, tizè pou pouvwa, SAN IDEYOLOJI ak pye gaye, ou wè se menm Ras la vre). Pwezidan Ouattara pwal fè yon 3è manda tèt dwat, nan pase Konstitisyon an nan Okabine. Men li se poulin la France ak UE.

    Est-ce que Jovenel Moise aura le destin du présumé assassin Jocelerme Privert (massacre la Scierie, Saint-Marc, le 11 février 2004)? Privert avait gagné à tous les coups (conseiller politique de Preval, "sénateur," présumé falsificateur de la constitution amendée et président de facto avec la complicité de la société haitienne),. Une certaine opinion publique (moun Preval) poussait Privert à faire la prison. Et c’est cette même opinion publique moribonde qui allait mettre Privert sur un piédestal, en fêtant ensemble le départ du trompe-oeil Martelly.

    Cettte opinion publique mounpanis tient la dragée haute au président Jovenel Moise (Rf: rapport de la CSCCA) et le passif de son mentor politique Martelly. JoMo a du boulot: 11 Stations. Sakalakawè l.

    L’Observatoire des Questions Haitiennes et Internationales

    REPLY