Justice : La grève des greffiers se poursuit

Justice : La grève des greffiers se poursuit

Le président de l’Association nationale des greffiers haïtiens (ANAGH), Martin Ainé, a annoncé la poursuite de la grève des greffiers, pour exiger, entre autres, une amélioration de leurs conditions de travail et l’application de l’accord paraphé entre le ministère de la justice et les greffiers en 2017.

En effet, depuis le mois d’avril, les greffiers des 18 juridictions du pays sont en grève. Martin Ainé appelle ses collègues à ne pas baisser les bras. « L’Etat doit reconnaitre le statut des greffiers, leur accorder une augmentation salariale », a-t-il déclaré.

Le président de l’ANAGH dit reconnaitre que les justiciables sont les premières victimes de la situation. Toutefois, il soutient que les revendications des auxiliaires de la justice sont justes et fondées, compte tenu de leurs difficultés à joindre les deux bouts à la fin du mois.

Par ailleurs, M. Ainé exhorte les autorités à se pencher une fois pour toutes sur les revendications  des greffiers en vue de débloquer la situation.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Esdra Jeudy

Justice : La grève des greffiers se poursuit

Le président de l’Association nationale des greffiers haïtiens (ANAGH), Martin Ainé, a annoncé la poursuite de la grève des greffiers, pour exiger, entre autres, une amélioration de leurs conditions de travail et l’application de l’accord paraphé entre le ministère de la justice et les greffiers en 2017.

En effet, depuis le mois d’avril, les greffiers des 18 juridictions du pays sont en grève. Martin Ainé appelle ses collègues à ne pas baisser les bras. « L’Etat doit reconnaitre le statut des greffiers, leur accorder une augmentation salariale », a-t-il déclaré.

Le président de l’ANAGH dit reconnaitre que les justiciables sont les premières victimes de la situation. Toutefois, il soutient que les revendications des auxiliaires de la justice sont justes et fondées, compte tenu de leurs difficultés à joindre les deux bouts à la fin du mois.

Par ailleurs, M. Ainé exhorte les autorités à se pencher une fois pour toutes sur les revendications  des greffiers en vue de débloquer la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *