La Conférence Episcopale d’Haïti lance un message d’amour et de paix aux Haïtiens

La Conférence Episcopale d’Haïti lance un message d’amour et de paix aux Haïtiens

Dans une note publiée le 27 novembre dernier, la Conférence Episcopale d’Haïti (CEH) a lancé un message de paix et d’amour à la population haïtienne. En effet, en ces temps de Noël, qui rappelle la naissance de Jésus, la CEH croit important de s’adonner à la prière pour freiner les actes de banditisme qui sèment la terreur et endeuillent les familles. Aussi, invite-t-elle les chrétiens Catholiques à participer au triduum de jeûne, de prière de réparation et d’intercession pour la conversion et pour la délivrance du pays, du 5 au 7 Décembre

  1. Non au chaos ! Non à la violence !
    Non à l’insécurité ! Non à la misère, écrit la CEH qui dénonce l’insécurité qui sévit dans la capitale depuis juillet 2018. Pour la CEH, il est temps de revenir au calme et à la sérénité pour permettre à la population haïtienne de passer une bonne fin d’année.

Les problèmes socio-politiques, l’instabilité de la conjoncture, l’insécurité et la prolifération des gangs ont été la cause de nombreux soucis pour la population. Aussi, la CEH croit-elle de bon ton de calmer les ardeurs et freiner les actes de banditisme. C’est pourquoi, elle a invité les différents secteurs de la vie nationale à trouver un consensus. Surtout en ce qui a trait à la rédaction d’une nouvelle Constitution dont les débats houleux font encore rage.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Devant cette crise chronique, la CEH a fait appel à la conscience des Haïtiens. « Nous avons besoin d’une entente nationale inter-haïtienne pour refonder la nation. Nous devons trouver ensemble la formule pour la tisser », écrit la CEH. La solution que propose les Évêques Catholiques d’Haïti est de prier. Prier pour changer les coeurs, les mentalités, les structures, et la manière de gouverner et de faire de la politique.

Par ailleurs, la CEH croit fermement que l’amour doit être au centre afin de parvenir à ce changement pour une meilleure Haïti.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *