«La demande d’interpellation de Jack Guy Lafontant sera soumise à la conférence des présidents», annonce Gary Bodeau

«La demande d’interpellation de Jack Guy Lafontant sera soumise à la conférence des présidents», annonce Gary Bodeau

La demande d’interpellation du Premier ministre, Jack Guy Lafontant, sera soumise, lundi 7 mai, à la conférence des présidents des commissions permanentes.

L’annonce a été faite, ce jeudi, par le président de la Chambre des députés, Gary Bodeau.

Le parlementaire informe que la démarche du groupe des 16 députés et alliés est juste et respecte les articles 129-2 et 129-3 de la Constitution amendée.

Selon les articles 129-2, 129-3 et 129-4 de la Constitution de 1987 amendée, au moins cinq membres du corps législatif peuvent questionner et interpeller un membre du Gouvernement ou le Gouvernement tout entier sur ses faits et ses actes.

L’interpellation peut aboutir à un vote de confiance ou de censure pris à la majorité du corps intéressé, a souligné Gary Bodeau.

Le député de la commune de Delmas qui se dit esclave des réglements intérieurs de la Chambre des députés promet de respecter l’intégralité de la loi.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

La date à retenir pour la séance d’interpellation du Premier ministre, Jack Guy Lafontant, sera au centre des débats lundi prochain. Elle sera connue à l’issue de la conférence des présidents.

Après la conférence des présidents, le député de Delmas promet d’acheminer une correspondance au Premier ministre, Jack Guy Lafontant pour lui demander de se présenter au Parlement accompagné des membres son gouvernement.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *