La direction de l’ENS condamne l’assassinat de l’étudiant Grégory Saint Hilaire

La direction de l’ENS condamne l’assassinat de l’étudiant Grégory Saint Hilaire

Les membres du Conseil de Direction de l’École Normale Supérieure (ENS) disent condamner avec fermeté l’assassinat de l’étudiant Grégory Saint-Hilaire par un agent de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National (USGPN), vendredi soir, dans l’enceinte même de la faculté.

Bérard Cénatus, Alvarès Louis et Dieuseul Prédélus ont tenu de rappeler, dans une note parue ce samedi 3 octobre, que l’ENS avait été la cible de l’USGPN à plusieurs reprises, notamment le 20 novembre 2019 et le 13 mars 2020.

« Cet acte crapuleux a été commis de façon délibérée, en toute quiétude, assurés que sont les agents de leur impunité », dénoncent les responsables. « Aujourd’hui, les crimes sont banalisés dans les quartiers populaires, les maisons privées, comme dans l’enceinte d’un espace universitaire. C’est un comble », ont-ils déploré.

Les trois professeurs signataires de la note appellent à la mobilisation afin de rendre justice à la victime et à sa famille et mettre un terme à ce régime qu’ils qualifient de sanguinaire.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *