X

X


”La drogue de l’oubli”, nouvelle stratégie des violeurs

”La drogue de l’oubli”, nouvelle stratégie des violeurs

Une soirée entre amis s’accompagne souvent d’une boisson alcoolisée ou autres breuvages rafraichissants.

Soudainement, vous ne vous souvenez de rien et pourtant vous avez un sentiment étrange.

Les violeurs utilisent une substance, “la drogue”, pour rendre inconsciente la fille avant de passer à l’action.

Sensation de bien-être et d’euphorie, voilà les effets recherchés par les utilisateurs des drogues. Le soychotrope leur facilite la tâche selon Maire Laurence Jocelyn Lassegue qui confirme cette information en lançant une campagne de sensibilisation hier jeudi pour dénoncer cette mauvaise pratique.

L’ancienne ministre à la condition féminine dit avoir recensé un cas enregistré lors d’une soirée organisée dans un night-club à Port-au-Prince. Elle précise que c’est la victime qui lui a confié cette information. Plusieurs autres filles n’ont pas été épargné.

Marie Laurence Jocelyn Lassegue se dit inquiète pour la propagation de la drogue de l’oublie. La victime est consentante et ne possède pas la force de riposter, elle est dans un état de passivité. Mais pour le moment aucune des victimes ne savent comment elles ont été intoxiquées.

L’ex ministre à la condition fait appelle aux organisations afin de dénoncer et de freiner cette mauvaise pratique.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply