La manifestation de l’opposition se termine en affrontements avec la PNH

La manifestation de l’opposition se termine en affrontements avec la PNH

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté sur l’autoroute de Delmas en vue de réclamer la démission du président, Jovenel Moise.

La manifestation qui a démarré au pied du viaduc de Carrefour de l’aéroport n’a pas pu suivre son itinéraire.


Plusieurs dizaines de manifestants, issus de divers quartiers populaires avaient rejoint la foule massée au Carrefour de l’aéroport, ce vendredi.

À peine les manifestants ont laissé le lieu de rassemblement qu’ils allaient être dispersés à coup de gaz lacrymogène à Delmas 32 par les agents de l’unité départementale de maintien d’ordre.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

La police a empêché aux manifestants d’atteindre la commune de Petion-Ville. Un important dispositif de sécurité a été dressé afin de contraindre les protestataires de longer la route de Felmas 32 jusqu’à Petion-Ville. Les manifestants, en colère, ont lancé des pierres en direction des forces de l’ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogène.

Un groupe de manifestants accompagnés du sénateur de l’Artibonite, Youri latortue, ont pris la direction de Lalue. D’autres sont retournés dans leur quartier d’origine. Notons que sur l’autoroute de Delmas, les manifestants ont érigé des barricades de pneus enflammés. Ils ont reproché à la police d’avoir réprimé avec violence cette manifestation qu’ils qualifient de pacifique.

Ils se donnent rendez-vous vpour une autre de journée de mobilisation.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Georges Mathurin
    20 septembre 2019, 16:57

    Fok chodyè a chavire.

    REPLY