X

X


La PNH célèbre ses 23 ans d’existence

La PNH célèbre ses 23 ans d’existence

La police nationale D'Haïti a commémoré à l'Académie de Police, située à la route de Frères, en présence du Président de la République Jovenel Moïse, du Premier ministre Jack Guy Lafontant, de la première dame Martine, des parlementaires, des ministres de la justice et de l'intérieur, des membres du haut-état major des forces armées d'Haïti et des hauts gradés de la PNH.

La cérémonie a démarré par une messe d’action de grâce déroulée, comme à la coutimée, à l’amphithéâtre de l’ academie.

Cette messe a été dite par Monseigneur Pierre André Dumas.

 

Dans son homélie de circonstance, le célébrant appelle les agents de la PNH à toujours se montrer à la hauteur de leur tâche qui est de protéger et de servir. Le prélat invite les policiers et policières à se montrer dignes de l’institution policière.

Le célébrant a plaidé en faveur de l’autonomie de la police nationale d’Haïti. Il a fait remarquer aux organismes de droits humains, aux politiciens et aux autorités étatiques qu’ils n’ont pas le droit de s’immiscer dans les affaires internes de l’institution policière.

Le directeur général de la police nationale d’Haïti Michel-Ange Gédéon, dans son discours, à l’occasion des 23 ans de l’institution, a vanté les actions menées par les agents de la PNH au cours de cette période.

Le commandant en chef de la PNH se réjouit que l’effectif policier soit passé de 358 en juin 1995 à 16 mille 941 en juin 2018.

Il dit reconnaître que le parcours effectué par la PNH a été difficile, mais l’institution s’est toutefois montrée à la hauteur de sa tâche et n’a jamais failli à son devoir de protéger et servir. Michel-Ange Gédéon en a profité pour souligner quelques petites erreurs commises par l’institution qu’il dirige actuellement.

Le commandant en chef de la police nationale d’Haïti invite les policiers à continuer de faire leur travail dans le respect de la loi.

Pour sa part, le Président de la République Jovenel Moïse qui a participé à la cérémonie officielle a une nouvelle fois plaidé en faveur de la capacité efficace d’intervention de la PNH.

Il invite l’institution policière à redéfinir ses stratégies afin de mieux intervenir dans les zones dites de non-droit.

Il a profité cependant pour vanter le savoir-faire des agents de la PNH qui mettent souvent leur vie en péril pour s’acquitter de leur lourde tâche de protéger et de servir. La cérémonie officielle a pris fin par un exercice de démonstration mettant en valeur le travail et la fonction de plusieurs unités au sein de la PNH.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply