La PNH déterminée à régulariser la circulation

La PNH déterminée à régulariser la circulation

Le Directeur Centrale de la Police Administrative, en marge d’une conférence organisée pour faire le point sur le processus visant à réguler la circulation pour la rentrée des classes, a annoncé des mesures fermes contre les conducteurs de véhicules qui circulent sans plaques d’immatriculation dans le pays.

Ce phénomène est surtout observé au niveau de certaines villes dont Port-au-Prince, Gressier, Cabaret, Arcahaie.

La majorité des contrevenants sont des motocyclistes, précise Carl Henry Boucher.

L’inspecteur général de la police considère que cette pratique est dangereuse particulièrement pour la sécurité de n’importe des conducteurs.

Carl Henry Boucher souligne, par exemple, que ces derniers sont généralement ciblés dans le cadre des fouilles pour repérer des bandits après un forfait.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Il plaide, en ce sens, en faveur d’une conscience citoyenne comme mesure palliative à ce problème. Outre les mesures répréhensibles qui seront assurées par la Direction Centrale de la Police Judicaire et des responsables d’investigations.

Les policiers ou autres personnes privilégiées dans le pays sont ceux qui le plus souvent utilisent des voitures non-immatriculées.

La police prendra-t-elle des mesures contres eux? Oui, affirme Carl Henry Boucher d’un ton qui frôle l’arrogance précisant que le décret du 26 mai 2006 relatif à cette question sera appliqué pour tous.

Cependant, il invite les commissaires de police dans les différentes juridictions du pays à l’aider dans cette lutte.

Le policier les invite à sanctionner les agents de police qui se passeraient de cette règle.

Les personnes arrêtées seront conduites à l’inspection générale de la PNH qui, informe Carl Henry Boucher, est impliquée dans cette bataille qui vise à règlementer la circulation dans le pays.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *