La SPNH dénonce des persécutions contre ses membres

La SPNH dénonce des persécutions contre ses membres

Au cours d’une conférence de presse, tenue ce jeudi 4 juin 2020, le Syndicat de la Police Nationale d’Haïti (SPNH) ont dénoncé des persécutions que subissent certains de ses membres de la part du pouvoir en place.

Selon les déclarations du porte-parole de cette structure, fraîchement mise en place, Abelson Grosnègre, certains membres du SPNH dont Yanick Joseph et Jean Pascal Alexandre sont victimes de persécutions.

Rappelons qu’une interdiction de départ a été émise contre la coordonnatrice de cette structure et le policier Jean Pascal Alexandre a été arrêté, « illégalement ».

Pour le porte-parole, ces démarches visent à fragiliser le SPNH. « Les autorités font tout pour déstabiliser le SPNH », a-t-il déclaré.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

En outre, Abelson Grosnègre a aussi indiqué que des manœuvres sont mises en place par les hauts placés de la PNH pour dépayser les membres du syndicat.

Sollicitant l’aide de la population au cours du déroulement de cette conférence, le coordonnateur adjoint, Jean Lundi Elder a souligné sa motivation à lutter aux côtés des policiers pour de meilleures conditions de vie.

Pour l’avocat de la structure, Me Jean Fritz Magny, le ministre de la Justice et de la Sécurité publique (MJSP), Lucmane Delile, est le premier fautif dans les tentatives mises en place pour boycotter le SPNH. C’est pourquoi, il fait appel au secteur médiatique pour supporter le SPNH dans cette bataille.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *