Éditorial :L’Alternative consensuelle veut jouer “solo”

Éditorial :L’Alternative consensuelle veut jouer “solo”

Dans la tête de Me André Michel et consorts, le “gâteau présidentiel” est déjà bien séparé.

L’Alternative consensuelle sait à qui revient la grande, la moyenne et la petite part. Même s’ils ne le disent pas, on sait que les miettes sont, comme toujours, pour le peuple. Passons!

La dernière note de la bande à André Michel exsude l’arrogance du lion qui se croit plus fort dans la jungle Haïti. La Passerelle, dans sa démarche de porter l’opposition à parler d’une seule voix, pour la première fois dans l’histoire, est subtilement égratignée par l’Alternative.

Sa démarche est qualifiée de “dilatoire” par ce club de politiciens qui revendique la paternité de la mobilisation antigouvernementale.

Les membres de l’Alternative consensuelle qui se posent en experts-opposants, maîtres des lieux, s’en tiennent, infailliblement, à leur formule magique pour une bonne Transition.

Un juge à la Cour de cassation. Point barre! L’Alternative ne propose pas, elle impose.

La dernière note du club des radicaux nous dit tout carrément que la Passerelle assène des coups dans l’eau, en s’évertuant à donner une forme et un avenir à l’après-Jovenel.

L’Alternative consensuelle dans sa dernière note nous qu’il n’y aura pas d’accord politique cette semaine.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • COTEAUX Stefenson
    9 novembre 2019, 01:36

    Je suis content de faire partie de votre entreprise
    Merci d’avance pour votre aide!

    REPLY