L’après-Jovenel se précise

L’après-Jovenel se précise

Cinq entités de l’opposition ont pu trouver un accord sur le choix du président provisoire et d’un Premier ministre à l’issue d’une « table de concertation », organisée à l’hôtel Marriott les 8 et 9 novembre par la Passerelle, une entité regroupant des forces vives de la nation qui s’est donné pour mission d’unifier l’action des opposants au pouvoir pour préparer l’après-Jovenel.

L’Alternative consensuelle, l’opposition institutionnelle, le Forum patriotique, le Bloc démocratique et Mache Kontre, se sont mis d’accord pour que le président de la transition soit issu de la Cour de la cassation.

Le premier point de l’accord stipule qu’une commission de cinq membres sera formée avec des représentants de cinq blocs politiques qui seront accompagnés de deux membres de la Passerelle, qui eux, joueront le rôle d’observateurs afin de choisir le juge de la Cour de cassation qui remplacera le président Jovenel Moïse.

Cette commission définira les critères pour que les membres des cinq blocs choisissent le président provisoire, le premier ministre et les membres du gouvernement.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Elle travaillera également sur la feuille de route et un organe central de contrôle de l’action du pouvoir éxécutif durant la période de transition.

L’accord rédigé sera signé ce dimanche 10 novembre au CTH, à la route de Frères.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *