L’artiste Jean Jean Roosevelt victime de brutalités policières

L’artiste Jean Jean Roosevelt victime de brutalités policières

Le très populaire artiste haïtien, Jean-Jean Roosevelt, a subi des brutalités policières de la part d’agents cantonnés au sous-commissariat du marché Salomon, ce vendredi 3 avril 2020.

L’artiste se trouvait au marché Salomon, non loin du stade Sylvio Cator. Pour s’occuper des transactions qu’il avait à faire, l’artiste aurait arrêté sa voiture dans un endroit interdit par la Police routière. Un policier a confisqué son permis de conduire et s’est rendu et au sous-commissariat, sans lui donner des explications.

Pour récupérer son permis, l’artiste a tenté de se défendre face au policier. Leurs échanges ont tourné au vinaigre. Après avoir reçu une contravention, Jean Jean Roosevelt affirme avoir été frappé au dos, jeté par terre et gardé à vue au sous-commissariat de la zone.

Très remonté, Jean Jean Roosevelt annonce que ses bourreaux seront poursuivis. En ce sens, des démarches sont dèjà entreprises par son avocat en vue d’identifier les policiers en question pour les suites légales, aux dires de l’interprète de «Y a danger».

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *