X

X


“L’augmentation des prix du carburant, un facteur important dans la lutte contre la contrebande dans le pays”, selon Guyler C. Delva

“L’augmentation des prix du carburant, un facteur important dans la lutte contre la contrebande dans le pays”, selon Guyler C. Delva

En conférence de presse, ce lundi 21 mai, le ministre de la Culture et de la Communication a tenté, une nouvelle fois, de justifier la décision du Gouvernement d’augmenter le prix des produits pétroliers dans le pays. À chaque intervention dans la presse, Guyler C. Delva fournit des informations plus convaincantes afin de convaincre que cette décision est favorable à la population haïtienne, particulièrement les gens issus de la masse populaire. Et ce lundi, il a signalé que la révision a la hausse du prix de l’essence constitue un facteur important dans la lutte contre la contrebande dans le pays.

Quand il s’agit d’augmenter le prix de l’essence à la pompe cette question refait toujours surface:
Pourquoi le Gouvernement ne combat-il pas la contrebande alors que le manque à gagner pour le pays s’élève à environ 400 millions de gourdes chaque année?

Répondant aux interrogations des journalistes, le ministre croit opportun que l’administration Moïse/ Lafontant réussisse à collecter de l’argent nécessaire pour acheter des équipements au service de l’État afin de lutter efficacement contre la contrebande dans le pays, l’un des maux qui gangrènent notre économie.

Ceci représente pour M. Delva l’un des intérêts d’augmenter le prix du pétrole en Haïti.

Outre cette explication qui laisse à désirer, le titulaire du MCC révèle qu’a partir d’une étude réalisée  par la Banque mondiale, 93% de la subvention faite par l’État haïtien sur le prix du pétrole vont aux plus aisés, soit 20% de la population.

Il a également réitéré la volonté du Gouvernement de renforcer kes programmes sociaux dans le pays pour compenser le manque à gagner qu’occasionnera cette décision.

Par ailleurs, le numéro un du ministère de la Culture et de la Communication a critiqué l’attitude d’un groupe de personnes qui, d’après lui, incite la population haïtienne à la mobilisation.

Guyler C. Delva en a profité pour condmaner les actes de violences enregistrés au cours des derniers mouvements de protestation.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply