Laurent Lamothe ne se prêtera pas au  »petit jeu illégal » d’Ocnam

Laurent Lamothe ne se prêtera pas au  »petit jeu illégal » d’Ocnam

Le Commissaire du Gouvernement près le Tribunal de première instance de Port-au-Prince n’est pas en odeur de sainteté.

Me Clamé Ocnam Daméus est dans le collimateur des avocats du barreau de Port-au-Prince qui réclament son départ.

De plus, ses invitations lancées tout azimut aux deux anciens premiers ministres, Laurent Lamothe et Michèle Duvivier Pierre-Louis, sont illégales.

Pour toutes ces raisons, l’ancien Premier ministre Laurent Salvador Lamothe ne se présentera pas au Parquet ce mardi 23 octobre.

En effet, les avocats de l’ex-chef du Gouvernement, Me Mario Delcy, Me Edwin Y. Coq, Me Stanley Gaston le lui ont bien signifier dans une correspondance datée du 23 octobre.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

 »Nous sommes surpris par l’absence totale de délai de préavis entre la date de la convocation et celle de l’audience sollicitée », petite erreur élémentaire relevée par le Cabinet Delcy et associés dans  »l’excès de zèle » d’Ocnam.

Deuxième remarque des avocats :  »Nous sommes d’autant plus étonnés d’une telle mesure du Parquet de Port-au-Prince du fait que le Barreau observe depuis le 11 octobre 2018 un arrêt de travail interdisant formellement aux avocats de ce Barreau la fourniture de toutes prestations judiciaires ».

Décidément, le parquetier n’est plus en position d’autorité. Ce qui ne laisse planer aucun doute que les deux autres invités, Michèle Duvivier Pierre-Louis et Patrice Milfort ne se présenteront pas au Parquet.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *