»Le Gouvernement doit prendre le contrôle des quartiers chauds du pays », conseille Pierre Espérance

 »Le Gouvernement doit prendre le contrôle des quartiers chauds du pays », conseille Pierre Espérance

Le directeur éxécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains invite le Gouvernement à travers ses différentes entités à reprendre le contrôle des quartiers chauds du pays, notamment La Saline où l’ insécurité fait rage depuis environ deux semaines. À la base: deux gangs rivaux qui s’affrontent pour le contrôle du marché de la Croix des bossales, le plus grand centre commercial du pays.

Pierre Espérance sans citer de nom a, en outre, exhorté les membres du Gouvernement à se démarquer des bandits qui terrorisent la population haïtienne.

Une recommandation qui, dit-il, est aussi valable pour les personnes proches des membres du Gouvernement.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

 »Si rien n’est fait, le pire est de plus en plus sûr », a laissé entendre le défenseur des Droits humains qui informe qu’une dizaine de personnes a été tuée à La Saline, quartier situé à quelques mètres du Parlement haïtien, dans la nuit du 13 au 14 novembre.

Ces personnes ont été décapitées puis brûlées par des assaillants, décrit Pierre Espérance qui déplore que les forces de l’ ordre n’aient encore rien tenté pour reprendre le contrôle de la situation dans cette zone.

« Les cadavres jetés sur une pile d’immondices, dans une décharge de la zone y sont encore. Aucun juge de paix n’ a encore dressé le constat légal », informe M. Espérance qui dit regretter que la vie des gens soient aussi banalisée.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *