Le gouvernement envisage d’augmenter les tarifs douaniers prélevés sur les produits importés

Le gouvernement envisage d’augmenter les tarifs douaniers prélevés sur les produits importés

Selon un document intitulé : »Politique douanière : encourager la production nationale », rendu public le lundi 18 juin 2018, par le ministère de l’Économie et des Finances (MEF), de nouveaux tarifs sont en passe d’être appliqués sur plusieurs produits importés traditionnellement. Ces nouvelles stratégies s’inscrivent dans le but d’inciter les investisseurs locaux à produire localement, d’après l’administration Moïse-Lafontant, à travers le MEF.

Entre autres objectifs fixés par les concepteurs du document : baisser la pression sur les devises ; empêcher le dumping ; encourager une culture de production ; améliorer la capacité d’exporter vers les espaces économiques ouverts.

« Il y a beaucoup d’entreprises en Haïti qui sont en mesure de produire pour satisfaire les besoins de toute la population », a lâché Jude Alix Patrick Salomon, ministre de l’Économie et des Finances.

Les autorités en charge de la politique fiscale comptent supporter les producteurs locaux en leur offrant des incitatifs. « Exiger la gourde comme médium privilégié des transactions sur le territoire national ne pourra atteindre son objectif que s’il est accompagné de mesures visant à encourager la production nationale », a expliqué Jude Alix Patrick Salomon, avant de souligner que les mesures d’ajustement tarifaires proposées s’inscrivent dans l’esprit de décourager les importations de produits finis déjà fabriqués ou en mesure d’être fabriqués localement.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le grand argentier de la République assure qu’il a les moyens de sa politique pour faire appliquer cette nouvelle mesure. Il promet de lutter, à tout prix, contre la contrebande, combattre la concurrence illicite, rompre les connivences.  » Si les risques et défis identifiés dans ce document sont maîtrisés, des objectifs comme cohérence entre les politiques publiques ; amélioration de la balance commerciale ; réduction de la dépendance financière seront atteints.

Le document met aussi l’emphase sur la qualité, notamment pour ce qui concerne les produits alimentaires et les matériaux de construction.

M. Salomon croit nécessaire, avec cette nouvelle décision, de renforcer des mesures de sécurité sur la frontière et le contrôle des importations.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *