Le haut état-major de la PNH dans le collimateur d’une commission sénatoriale

Le haut état-major de la PNH dans le collimateur d’une commission sénatoriale

La commission justice et sécurité du Sénat de la République se dit préoccupée par la situation sécuritaire du pays. En ce sens, une correspondance signée par les sénateurs Jean Renel Sénatus et Jean Mary Junior Salomon, respectivement président et vice-président de cette entité, a été adressée au président du Sénat de la République, Carl Murat Cantave, lui demandant d’informer le ministre de la justice et de la sécurité publique à ce sujet.

Dans cette correspondance, la commission justice et sécurité du Sénat de la république dit vouloir rencontrer le haut-état major de la PNH, d’abord sur l’évaluation des assises tenues avec le conseil supérieur de la police nationale en date du 31 juin 2017 sur la prise en charge des familles des policiers tombés en exercice.

Les relations horizontales entretenues entre le haut état-major et la police nationale d’Haïti et le reste du corps, eu égard aux revendications liées au « syndicat » de la police nationale d’Haïti.

Le comportement de la police nationale d’Haïti en ce qui concerne la conjoncture politique, les manifestations populaires et le respect des droits humains. Le cas du policier Glissen Philidor au regard du règlement intérieur de la police nationale d’Haïti.

L’état d’avancement du dossier de Jacques Yves Sébastien Duroseau, arrêté le mardi 12 novembre à l’aéroport Toussaint Louverture. Le dossier de Casséus Ramoul des Cayes/Sud, sont entre les points qui seront abordés avec le haut commandant de la PNH.

Par ailleurs, la commission justice et sécurité du Sénat de la République sollicite du ministre a.i. de la justice un rapport détaillé des dossiers relatifs aux massacres de Martissant, La saline et de Bel-air.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *