Le mouvement ”Peyi lock” met à genoux la mairie de Port-au-Prince

Le mouvement ”Peyi lock” met à genoux la mairie de Port-au-Prince

Les mouvements de protestation organisés dans le pays ne sont pas sans incidence sur le fonctionnement de plusieurs institutions privées et publiques dont la mairie de Port-au-Prince.

Depuis le mois de février 2018, les taxes collectées ont considérablement diminué.

Actuellement, le conseil municipal de Port-au-Prince est dans l’incapacité faire fonctionner le service voirie, rapporte le porte-parole de la mairie de Port-au-Prince, Olrich Joly. Le maire de la capitale, Youri Chevry mise sur les fonds communaux pour pouvoir fonctionner en attendant que la situation se soit améliorée.

Le mouvement de contestation pour déloger le président de la République à de lourdes conséquences sur le pays. L’économie haïtienne en fait les frais. Des entreprises pillées et attaquées. Des véhicules incendiés et des maisons privées ainsi que des passants attaqués ou menacés. Malgré cette situation chaotique, l’opposition lance deux journées de manifestation les 6 et 7 juillet prochain.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Votre Nom *
    4 juillet 2019, 20:42

    Se pa anyen meri potoprens tap regle. Se Komin ki pi sal. Premye majistra m We ki … konsa.

    REPLY