Le nouveau DG de la PNH, Normil Rameau, installé à son poste

Le nouveau DG de la PNH, Normil Rameau, installé à son poste

C’est le premier ministre démissionnaire, Jean Michel Lapin, qui a procédé à l’installation du nouveau directeur général a.i de la police nationale d’Haïti.

Dans son discours de circonstance, le premier ministre, Jean Michel Lapin, a salué les réalisations du directeur général sortant, Michel-Ange Gédéon, au côté duquel il a travaillé, notamment dans les conseils de gouvernement qu’il a présidé.

« Vous avez su faire preuve de professionnalisme », a déclaré le chef du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN), tout en souhaitant bonne besogne à l’ancien Commandant en chef de la PNH dans les nouvelles fonctions qu’il aura à accomplir.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

S’agissant du nouveau commandant en chef de la police, le premier ministre l’exhorte de faire preuve de professionnalisme.
« Les taches ne seront pas faciles », a déclaré Jean Michel Lapin, rappelant au directeur général a.i qu’il est investi dans ses fonctions dans un contexte marqué par des troubles socio-politique. De plus, l’insécurité qui bat son plein dans le pays.

M. Lapin croit savoir que le nouveau DG de la PNH devrait saisir cette opportunité pour faire valoir ses compétences.

« Ce qui doit être, pour vous, une belle occasion de mesurer, évaluer votre savoir-faire », a fait savoir monsieur Lapin arguant que le nouveau chef de la PNH doit se mettre au travail dans le meilleur des délais.
“L’heure est à l’action”, a-t-il martelé.
De son côté, le directeur général sortant de la PNH, Michel-Ange Gédéon, a fait savoir que, diriger l’institution a été pour lui, une grande épreuve.

Il a remercié ses collaborateurs du haut état-major de la PNH.
Michel-Ange Gédéon a également remercié ceux qu’il considère comme ses détracteurs auxquels il a rappelé n’avoir jamais appartenu à une chapelle politique.

«Je remercie aussi les infidèles qui m’ont appris une nouvelle dimension de l’ingratitude humaine», a lâché le directeur général sortant de la PNH arguant que ses détracteurs sont utiles eux aussi à leur manière.

A son successeur, Michel-Ange Gédéon exhorte la plus grande prudence surtout, dans le cadre de la lutte contre le banditisme car, a-t-il dit, ce dernier n’aura pas seulement à combattre les bandits des rues, mais aussi des hauts dirigeants cachés derrière les privilèges de leurs fonctions.

« Les vrais bandits ne sont pas ceux connus de tous, mais ceux qui circulent en costumes et chemises blanches, roulant dans de gros cylindrés », a-t-il martelé.

Le directeur général a.i de la PNH a remercié le président d’avoir fait choix de lui pour diriger cette institution.

Le nouveau commandant en chef de la police appelle les policiers à la solidarité.
“Fòs la polis la chita sou fondasyon li”, a lâché le DG a.i de la PNH qui demande également aux agents de police d’appliquer à la lettre les principes acquis à l’académie nationale de police.

« Il sera donc repris, sous mon règne, le processus de certification des policiers», a promis le nouveau directeur général de la PNH.

La cérémonie d’installation du directeur général ai de la PNH s’est déroulée en présence, entre autres, du haut état-major de la PNH, du doyen du tribunal de première instance de Port-au-Pince.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *