Le photographe Dieu-Nalio Chery décoré une nouvelle fois

Le photographe Dieu-Nalio Chery décoré une nouvelle fois

Le photographe de l’Associated Press (AP), Dieu-Nalio Chery, a décroché le prestigieux prix de la Médaille d’or Robert Capa, une distinction qui vise à récompenser la meilleure photographie nécessitant un courage exceptionnel. L’annonce a été faite le jeudi 2 avril 2020 par l’Oversea Press Club of America (OPC).

Le travail du gagnant a été distingué pour avoir eternisé à travers ses prises des scènes de manifestations violentes en Haïti sur les pénuries de carburant, l’augmentation de la cherté de la vie et la lutte contre la corruption. « Même après avoir été touché à la mâchoire par un fragment de balle, Chery est resté et a courageusement couvert la scène chaotique. Ses images étaient brutes, précises et captivantes », ont souligné les juges à propos du récipiendaire.

 « Ses images étaient brutes, précises et captivantes, laissant aux téléspectateurs un fort sentiment émotionnel de ce que c’était que d’être sur le terrain. Le travail courageux de Chery met en évidence les dangers uniques auxquels certains journalistes locaux sont confrontés et surmontés pour couvrir les histoires importantes pour leurs communautés et pour le monde », ont ajouté les juges.

En effet, Chery a été blessé en septembre dernier lorsque le sénateur Ralph Féthière a fait feu avec son pistolet, lors d’une confrontation avec des manifestants de l’opposition dans la cour du Sénat. « Chery est resté pour couvrir la scène chaotique et livrer une série d’images captivantes », lit-on dans un texte d’AP.

Dieu-Nalio Chery ainsi que les 21 autres homologues récipiendaires ne pourront fêter qu’à distance leurs récompenses, car l’OPC a annulé le dîner de remise des prix de cette année qui était prévu pour le 23 avril à cause des préoccupations liées à la pandémie de coronavirus en cours.

« L’OPC prévoit d’honorer les gagnants lors d’une cérémonie de remise des prix en ligne dans les prochaines semaines », a communiqué l’association américaine.

« Bien que nous ne puissions pas honorer les gagnants en personne cette année, nous reconnaissons que les leçons de leur journalisme fascinant sont la raison pour laquelle le monde a besoin de transparence et d’une presse libre », a déclaré Pancho Bernasconi, président de l’OPC.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *