Le point frontalier Malpasse/Jimani bloqué depuis une semaine

Le point frontalier Malpasse/Jimani bloqué depuis une semaine

Les syndicalistes transporteurs haïtiens ont enclenché, depuis le jeudi 1er août 2019 dernier, un mouvement de grève pour exiger la libération d’Orile Cénat, l’un des leurs. Ce dernier a été arrêté par les autorités dominicaines en avril 2019 à la suite d’un accident de la circulation impliquant son véhicule et celui d’un Dominicain.

Cinq Dominicains qui se trouvaient à bord l’autre véhicule ont été tués dans l’accident.

Depuis, le commerce est au point mort. Des camions sont entreposés devant la barrière principale pour empêcher la circulation des véhicules.

Les autobus qui assurent le transport Port-au-Prince /Santo Domingo n’ont pas voyagé. Les protestataires empêchent l’entrée sur le territoire haïtien de véhicules dominicains. Les activités ne pas fonctionne pas non plus au niveau de la douane (côté haïtien).

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Les syndicalistes protestataires menacent de maintenir la grève jusqu’à ce qu’ils obtiennent la libération d’Oril Cénat. Ils appellent les autorités haïtiennes à entreprendre des pourparlers avec l’Etat dominicain en vue d’obtenir la libération du transporteur. Ce qui permettra la reprise des activités commerciales au point frontalier Malpasse/Jimani, rassurent-ils.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *