X

X


Le Secteur démocratique et populaire perd des alliés

Le Secteur démocratique et populaire perd des alliés

Une dizaine d'organisations sociopolitiques proche de la plateforme Pitit Dessalines dont le mouvement Visionnaire Dessalinien, RASOH, Ansanm pou Ayiti, prend le contre-pied de la proposition de sortie crise, présentée la semaine dernière par le secteur démocratique et populaire. Les responsables de ces organisations sociopolitiques font remarquer que les articles 7, 11 et 12 de l'accord de principe, signé en début du mois de juin dernier, entre plusieurs organisations de l'opposition politique ont été violés.

Suivant ces articles, toutes consultations en vue d’un consensus sont indispensables, avant la prise de position.

Pour le secrétaire général de l’organisation sociopolitique Ansanm Pou Ayiti, Louima Ulrick, la militante Marjorie Michel ne respecte pas l’accord de principe signé en juin dernier.

Elle rappelle que les membres des autres organisations sociopolitiques ont les mêmes droits que Maitre André Michel, Schiller Louidor et le sénateur Nenel Cassy.

Les responsables de ces organisations de l’opposition critiquent la décision des Militants André Michel, Marjorie Michel et Schiler Louidor qui se sont autoproclamés “Porte-paroles”, du secteur démocratique et populaire.

Ils rappellent qu’ils ont les mêmes droits qu’eux, menaçant ainsi de nommer sous peu un comité exécutif capable de gérer les conflits au sein du secteur démocratique.

Ils envisagent de créer également des commissions de finances, de mobilisation et de sensibilisation.

Les réponsables de ces organisations sociopolitiques menacent également d’empecher les porte-paroles improvisés du secteur démocratique et populaire de prendre la parole en leur nom.

Contactée à ce sujet, la militante Marjorie Michel a nié toute division au sein du secteur démocratique et populaire.

Elle dit rester accrochée à l’accord de principe signé entre les membres de l’opposition.

Elle appelle les responsables de ces organisations socio-politiques à faire part de leurs vrais problèmes.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply

1 Comment

  • Carl Monty
    6 août 2018, 21:47

    Commentaire *

    REPLY