Le secteur démocratique et populaire rejette l’appel au dialogue du président de la République

Le secteur démocratique et populaire rejette l’appel au dialogue du président de la République

Le secteur démocratique et populaire, une structure politique regroupant des opposants farouches au pouvoir en place, rejette d’un revers de main l’appel au dialogue lancé par le président de la République, Jovenel Moise, ce mercredi 25 septembre, lors de son adresse a la nation.

‘’La solution aux problèmes du pays passe par le départ du président Jovenel Moise’’ persiste et signe André Michel, porte-parole du dit secteur qui croit que le discours du chef de l’Etat était creux.

Si le président avait entendu le cri du peuple il aurait démissionné. Le peuple réclame sa démission, la réalisation du procès petrocaribe , l’organisation de la conférence nationale haïtienne souveraine pour jeter les bases du développement dans l’intérêt de toutes les couches sociales du pays et la mise en place d’un Etat solide devant répondre aux mots qui rongent le pays.

Le politicien lance un appel à la mobilisation générale le vendredi 27 septembre afin de forcer le chef de l’Etat à la démission, condition sine qua non, selon lui, pour la réalisation du procès petrocaribe.

André Michel demande, en outre, à la communauté internationale de lâcher Jovenel Moise décrié par la population haïtienne.

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

2 Comments

  • Carl Guerrier
    25 septembre 2019, 10:26

    Nan 2h li pat pale ak moun,se zonbi l tap adressé

    REPLY
  • BÉNÊCHE Jean Fricot
    25 septembre 2019, 10:53

    NOUS AVONS LE DROIT IRRÉFUTABLE EN QUALITÉ D’HAITIEN,

    DE DIRE HAUT ET FORT, POUR QUE JOVENEL MOISE METTRE SON PANTALON À SA TAILLE COMME CHEF D’ÉTAT DE LA RÉPUBLIQUE D’HAITI, DÉJÀ ÉLU PAR LA MAJORITÉ DE LA POPULATION HAÏTIENNE, DANS UN PREMIER TEMPS, METTEZ DE CÔTÉ SON ESPRIT DE LÂCHETÉ ET DE LA PEUR FACE À SES CRIMINELS SANS-SCRUPULES ET DES CORROMPUS NOTOIRES, QUI REFUSENT L’AVANCEMENT DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA CONTINUITÉ DE TRAVAIL DE L’ÉTAT HAÏTIEN, LE PAYS À BESOIN DES RÉFORMES ADMINISTRATIFS ET POLITIQUE EN PROFONDEURS… UN CHEF D’ÉTAT EN HAITI, NE DOIT PAS AVOIR D’AMI-ES, PARCE QUE, NOTRE PAYS EST INFESTÉS PAR DES AVATARS DES CORROMPUS ET DES SANS-SCRUPULES…SINON MONSIEUR LE PRÉSIDENT..PASSER LE POUVOIR À VOTRE PREMIER MINISTRE JEAN MICHEL LAPIN, POUR AU MOINS, QU’IL S’EN-CHARGE DE SA RESPONSABILITÉ, POUR LE BIEN-ÊTRE DU PAYS, FACE À L’IMPUNITÉS DE SES ASSASSINS NOTOIRES ET DES VOLEURS EN PUISSANCES, QUI DÉVORENT LES BIENS DE NOTRE NATION-HAÏTIENNE. NOUS VOUS ACCUSONS MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LÂCHE ET À LA FOIS POLTRON..N.B- VOUS VOUS NOUS LAISSONS À CROIRE QUE VOUS AVEZ VOS INTÉRÊTS PERSONNELS À PROTÉGER, SI VOUS N’ÊTRES PAS EN MESURE DE COINCÉS CES ASSASSINS QUI ONT DES ET DES DOSSIERS CRIMINELS AUPRÈS DE LA JUSTICE DU PAYS.. EN VÉRITÉ EN VÉRITÉ…VOTRE COMPORTEMENT DE LÂCHE COMME CHEF D’ÉTAT DE MON PAYS, CE QUI ME POUCE BEAUCOUP À RÉFLÉCHIE D’AVOIR POUSSÉS MES PROCHES À VOUS DONNÉS LEURS BULLETINS DE VOTES….PARCE QUE, LE PAYS D’HAITI N’A PAS DE L’OPPOSITION QUE DES CRIMINELS AVEC DES DOSSIERS SALES ET DU SANG DES INNOCENTS SUR LEURS MAINS.

    MONSIEUR LE EXCELLENCE JOVENEL MOISE 58e CHEF D’ÉTAT DE LA RÉPUBLIQUE D’HAITI, QUI EST LE PIRE DES LÂCHES À LA TÊTE DE MON PAYS, LA RÉPUBLIQUE D’HAITI, C’ÉTAIT LA MÊME CHOSE AVEC LA PRÉSENCE DE MICHEL MARTELLY FACE À LE MALANDRIN JEAN CHARLES MOISE ET SES CLIQUES CRIMINELS-G-6

    VOUS TOUS LES RESPONSABLES DE NOTRE PARTI-PHTK…VOUS ÊTES ÉGALEMENT AU SEIN DE PHTK…COMME DES LÂCHES SANS FORCES ET AUSSI SANS DE VISIONS POLITIQUE

    FRANCHEMENT ??????

    D’ICI LÀ, ATTENTION ET BIEN À VOUS

    REPLY