Le secteur démocratique rejette l’appel au dialogue sans conditions proposé par les USA

Le secteur démocratique rejette l’appel au dialogue sans conditions proposé par les USA

L’opposition radicale, représentée, entre autres, par le Secteur Démocratique et Populaire, refuse de dialoguer avec le président de la République, Jovenel Moïse. André Michel persiste et signe: la solution à la crise actuelle passe d’abord et avant tout par la démission du 58ème locataire du Palais national.

ma qualité de Porte-parole du Secteur Démocratique et Populaire, signataire de l’alternative Consensuelle pour la Refondation d’Haiti, je rejette sans cérémonie le dialogue sans conditions proposé par l’Ambassade américaine pour résoudre la crise politique haïtienne”, écrit maître André Michel dans une note de presse.

L’avocat militant fait remarquer que les mouvements de protestation pour aboutir au départ du président Jovenel Moïse se sont intensifiés à travers le pays. « Quand tout un peuple décide de descendre dans la rue pour exiger la démission d’un chef d’Etat, où pour exprimer une quelconque revendication populaire,c’est l’expression de l’exercice de la souveraineté populaire. Cela doit été respecté. Car, rien n’est au dessus de la volonté populaire, pas même la constitution « , a souligné André Michel pour justifier sa décision.

Le porte-parole du secteur démocratique et populaire invite, en ce sens, le gouvernement américain à travers son ambassade à se désolidariser de Jovenel Moïse qui, dit-il, est rejeté par la population.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Par ailleurs, le secteur démocratique et populaire dit maintenir sa semaine de mobilisation qui s’étend du Dimanche 27 Octobre au Samedi 2 Novembre 2019.

« Nous sommes les arrières-petits-fils du Général Jean Jacques Dessalines, gason kanson. Nous irons jusqu’au bout dans cette bataille démocratique pour la libération des masses populaires et paysannes”, a déclaré Maître André Michel

Ce dernier invite la commission de facilitation de la passation de Pouvoir à accélérer le processus de discussion avec tous les secteurs de la vie Nationale pour faciliter un départ ordonné et immédiat du Président Jovenel Moïse.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • René Josselin
    25 octobre 2019, 10:50

    Étant membre adhéré du parti " UNIR ", je m’emballe avec la position du secteur démocratique et populaire, disant le président doit se désengager de ses fonctions. Car, mauvaise décision et gouvernance par les autorités traînent le pays dans une situation alarmante. Le pays est quasiment inexistant , rien ne va, tous les secteurs demandent une seule chose, la démission de la présidence. Voilà, il tire toujours de ses ficelles .
    Sur ce, étant citoyen, invitant le président à tirer la révérence de son administration pour voir la situation desa

    REPLY