X

X


Le secteur privé des affaires invite le Jovenel Moïse à mettre son mandat sur la table des négociations

Le secteur privé des affaires invite le Jovenel Moïse à mettre son mandat sur la table des négociations

La chambre du commerce et de l'industrie d'Haïti et les chambres départementales qui la constituent se disent alarmées par la détérioration rapide de la situation du pays.

Les menaces de pillages et de “dechoukage” se multiplient. Tout cela , alimenté par les déclarations incendiaires des uns, l’irresponsabilité, le manque de vision et de leadership, des autres avec comme toile de fond le mécontentement généralisé et justifié d’une population qui n’en peut plus.

La CCIH dit constater l’échec de nos autorités à prévenir et anticiper les déparages fiscaux et financiers de l’État qui ont entraîné un déficit extraordinaire avec des conséquences, la dépréciation accélérée de la gourde, l’inflation galopante qui s’accentue, la paupérisation et le désespoir de la population en plus de la décapitalisation des entreprises et la perte du pouvoir d’achat des salariés.

La chambre de commerce et de l’industrie d’Haïti exhorte le président de la République, s’il veut qu’il soit maintenu l’ordre institutionnel dans le pays, à inviter, en toute humilité, en compagnie de son Premier ministre, des présidents du sénat et de la chambre des députés, dans une déclaration solennelle à la nation, les différents secteurs politiques, sociaux, économiques dans un dialogue national inter-haitien, véritable et transparent, en donnant la garantie qu’aucun sujet ne sera tabou même les mandats respectifs du premier ministre, des parlementaires et du président de la République.

La CCIH propose que les autorités étatiques adoptent des actions d’urgence réalisables et mesurables visant à instaurer un régime d’austérité au niveau du budget de l’État en supprimant toutes les depenses non-essentielles, à restaurer l’ordre public et à permettre à la population de vaquer librement et paisiblement à ses activités.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply