“Le sergent américain n’avait aucune autorisation pour transporter des armes à feu”, selon les autorités judiciaires

“Le sergent américain n’avait aucune autorisation pour transporter des armes à feu”, selon les autorités judiciaires

Le sergent américain Jacques Yves Sébastien Duroseau, arrêté en début d’après-midi du mardi 12 novembre, à l’aéroport international Toussaint Louverture par des agents de la police nationale d’Haiti, n’avait aucune autorisation pour transporter armes et munitions.

Les autorités policières et judiciaires disent avoir demandé à ce sergent américain, les documents légaux l’autorisant à monter à bord de l’avion en direction de Port-au-Prince avec des armes à feu, selon le commissaire du gouvernement de La Croix des bouquets Maxime Augustin.


Le militaire américain a fait remarquer qu’il est sergent toujours en fonction au sein de l’armée américaine et qu’il n’a pas besoin d’autorisation formel pour transporter ses effets personnels vers son pays d’origine.

Il a fait savoir également aux autorités policières, en présence des représentants de l’ambassade américaine, qu’il est en Haïti pour participer à la formation des soldats de l’armée haïtienne, selon le chef du parquet de La Croix des bouquets.

Maître Maxime Augustin annonce qu’une enquête est ouverte au niveau de l’institution policière. Cependant, les objets personnels dont le téléphone portable du concerné ont été confisqués dans le cadre de l’enquête.

Jacques Yves Sébastien Duroseau, âgé de 33 ans, marine américain est arrivé à bord du vol 949 d’American Airlines depuis l’aéroport international de Miami avec 6 sacs remplis d’armes et de munitions.

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

2 Comments

  • Previlon michel
    13 novembre 2019, 14:59

    Je suis vraiment pleurer pour mon pays Haïti ,parce que pas desolution

    REPLY
  • Serge Grenier
    13 novembre 2019, 17:15

    Un militaire américain n’a pas besoin d’autorisation pour prendre un avion commercial avec tout un arsenal. C’est la première fois que j’entends parler d’une telle entorse à toutes les mesures de sécurités dont l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) est responsable. Il y a des avions militaires pour transporter des militaires en mission. Ce n’est pas pour rien. Si les douanes des USA ont laissé passé ce militaire lourdement armé alors que tous les passagers sont soumis à de stricts contrôles, c’est très inquiétant pour la sécurité des passagers et celle des compagnies aériennes. J’espère que l’OACI répondra à ma demande d’enquête.

    REPLY