L’église catholique s’oppose au nouveau code pénal

L’église catholique s’oppose au nouveau code pénal

La Conférence Épiscopale d’Haïti s’oppose au nouveau code pénal publié par décret présidentiel. Dans une note publiée ce vendredi 3 juillet 2020, les évêques catholiques d’Haïti se sont positionnés contre la promotion des droits des personnes homosexuelles faite dans ce document juridique.

La CEH s’insurge et dénonce cette dérive périlleuse qui porte atteinte à la morale en Haïti.

« Dans ces décrets, des dispositions de certains articles touchant l’essence même de notre humanité, de notre culture, de notre foi et de notre société, ne devraient pas être promulguées sans une consultation préalable de ceux pour qui elles ont été élaborées », mentionne la note invitant les juristes compétents à se pencher sur la question.

En outre, les évêques catholiques ont lancé un appel à la population afin de s’opposer à l’application de ce code pénal. Aussi, ont-ils rappelé au Pouvoir Exécutif sa « responsabilité morale et éthique de ne pas se plier aux pressions idéologiques d’où qu’elles viennent ».

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Rappelons que de nombreuses associations, institutions et personnalités publiques du pays ont farouchement affirmé leur opposition quant aux droits aux personnes homosexuelles.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    4 juillet 2020, 15:21

    La position de L’Observatoire des Questions Haitiennes et Internationales (OQHI)

    Une personne a le Droit d’avoir des Relations Sexuelles avec une autre personne de son Sexe ou des animaux a’ quatre pattes dans sa vie privee. Mais un CODE PENAL ne doit pas legaliser de telles pratiques. Je ne fais pas reference a’ des pratiques Abominables, Sataniques et Sodomiques. Se vi prive yo.

    Dans un pays en LAMBEAUX et depourvus de vrais patriotes, il est IMPOSSIBLE de porter l’age de la majorite’ sexuelle a’ 15 ans. C’est la porte ouverte a’ la BOUZENDRIE et la Multiplication des naissances. Timoun pwal kale timoun…

    Malgre la liberation de la Sodomie dans les pays occidentaux, il y a des gens de toutes les Classes Sociales qui ne veulent pas a’ la mode. Ils pratiquent leurs MASIMADIS en dehors des regards, en privee. Ils font peu de cas du drapeau arc-en-ciel de l’ambassade du Canada, a’ Port-au-Prince.

    Au micro du journaliste Peguy Jean (Moman Verite, 4 juillet 2020), le theologien Antoine Rene Samson a trouve’ la bonne formule pour s’adresser aux Massimadis et allie’s, "pou pwoblem popilasyon an genyen se sa (MASIMADI) administrasyon Jovenel/Jouthe la chwazi pou mete nan Bol li…" Et plus loin, il a ajoute’, "se yon fanm Bondye te pote bay Adam." Le Code Penal des "Bandits Legaux" n’a pas d’avenir. Point barre.

    L’Observatoire

    REPLY