Les Haïtiens ne pourront plus obtenir des visas agricoles et saisonniers temporaires

Les Haïtiens ne pourront plus obtenir des visas agricoles et saisonniers temporaires

Le ministère de la Sécurité intérieure va suspendre l’octroi des visas agricoles et saisonniers temporaires aux Haïtiens.

Cette décision est survenue environ une semaine après la déclaration incendiaire de Donald Trump.

L’annonce qui sera publiée ce jeudi dans le Federal Register retirera Haïti d’une liste de pays éligibles pour les visas, les permis temporaires H-2A agricoles et H-2B non agricoles.

 

Environ 80 pays sont admissibles aux programmes de travailleurs temporaires et la liste est publiée chaque année.

Des pays sont parfois supprimés de la liste. C’est le cas d’ Haïti, Belize et Samoa.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

La décision d’exclure Haïti soulève des suspicions. Cette décision vient également non seulement après celle de l’administration de mettre fin au statut de protection temporaire pour près de 60 000 Haïtiens qui vivent et travaillent illégalement aux États-Unis depuis le tremblement de terre dévastateur de 2010. Mais également après que le président américain Donald Trump ait lancé des propos durs la semaine dernière concernant les immigrants des nations africaines et d’Haïti.

 

Dans sa notification, le DHS justifie la décision pour chaque pays.

Le Belize est exclu parce qu’il est inclu par les États-Unis sur la liste des pays qui ne respectent pas les normes sur la traite des êtres humains et ne font pas d’efforts pour le faire, indique l’avis.

Le Samoa a été retiré parce qu’il ne reprend pas ses ressortissants expulsés des États-Unis, faisant ainsi figure de pays récalcitrants.

La justification d’Haïti, cependant, cite «des taux de refus extrêmement élevés», «des niveaux élevés de fraude et d’abus et un taux élevé de dépassement de délai» de leurs visas lorsqu’ils se terminent. Aucunes statistiques ni d’autres preuves n’ont été fournies.

“Haïti n’a montré aucune amélioration dans ces domaines, et le secrétaire à la Sécurité intérieure a décidé, avec l’accord du secrétaire d’Etat, que l’inscription d’Haïti sur les listes H-2A et H-2B de 2018 n’est plus dans l’intérêt des Etats-Unis“, souligne l’avis.

Haïti a un taux élevé de dépassement de visa, quand les immigrants continuent à vivre illégalement aux États-Unis au-delà de leur autorisation de travail, selon le plus récent rapport d’entrée/sortie du DHS.

Les ressortissants du pays avaient un taux de séjour soupçonné d’un peu plus de 39% sur environ 1 500 immigrants en 2016 dans la catégorie des travailleurs temporaires.
Seulement quelques centaines d’Haïtiens travaillent spécifiquement dans la catégorie H-2 aux États-Unis chaque année.
Ce taux est plus élevé que les autres pays de la liste des pays H-2 acceptables, bien que d’autres pays affichent des taux élevés, notamment le Guatemala à plus de 28%, les Philippines à près de 29%, l’Éthiopie à près de 20% et la Papouasie-Nouvelle-Guinée à 20%. % D’autres pays avec des taux plus élevés n’étaient déjà pas sur la liste.
L’administration Trump a mis fin à la protection de 250 000 Salvadoriens. Ces immigrants pourraient être les prochains sur la liste.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *