Les hommes de « Ti je » se sont travestis pour commettre le massacre

Les hommes de « Ti je » se sont travestis pour commettre le massacre

Des victimes de l’attaque armée qui a fait au moins 6 morts et une dizaine de blessés à Carrefour-Feuille, quartier de Port-au-Prince, dans la soirée du mercredi 24 avril 2019, disent avoir vu des femmes armées quelques minutes plutôt.

Quelques minutes après cette fusillade qui est l’oeuvre du groupe armé dirigé par « Ti Je », des riverains de la zone ont remarqué que ce n’était que des travestis.

Ils se sont déguisés en femmes afin de passer inaperçus, selon une victime par balles qui reçoit des soins dans le grand centre hospitalier de la capitale.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

La fusillade a été perpétrée à l’impasse Eddy, à Carrefour feuille, une victime rapporte que les gangs de Ti je ont utilisé des armes automatiques pour commettre ce massacre.

Ils ont ouvert le feu sur les riverains de la zone, même des commerçants ont été tués dont une vendeuse de saucisses.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *