Les jours de Jovenel Moïse sont-ils comptés?

Les jours de Jovenel Moïse sont-ils comptés?

107 organisations issues de plusieurs d’horizons divers, entre autres, le secteur droits humains, les vodouisants et le secteur patronal se sont prononcés sur la crise politique qui sévit dans le pays. Elles réclament le départ du président de la République, soulignent la caducité du Parlement et proposent un plan pour une transition réussie.

Ces organisations représentant les forces vives de la nation haïtienne ont, d’entrée de jeu, dressé un tableau sombre de la situation du pays qui prouve que le président de la République, Jovenel Moïse, a failli à sa mission. Pour justifier l’échec cuisant de M. Moïse, les signataires de cette déclaration l’invitent à remettre à
la nation sa démission.

Les parlementaires qui, selon ces 107 organisations, ont contribué à la situation
désastreuse que vit actuellement le pays, sont appelés à renoncer au reste de leur mandat.

Aux membres de l’opposition, ces organisations leur demande de prioriser l’intérêt de la nation pour faciliter la mise en place d’un gouvernement de « sauvetage national ».

Ce gouvernement de transition aura treize objectifs principaux:

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le rétablissement de l’ordre public, le redressement de l’administration publique et la régularisation du
fonctionnement de nos services publics, la mise en œuvre d’un programme d’urgence au bénéfice des groupes les plus vulnérables, la relance des activités économiques, la mise en ordre des finances publiques, le suivi des dossiers liés à la gestion des fonds PetroCaribe…

Le départ du locatire du Palais national doit être ordonné pour éviter au pays de sombrer davantage dans le chaos, notent les signataires. Pour cela, ces structures ont créé une « Passerelle », une entité d’interface pour faciliter, dans un délai limité à un mois, la transition .

Cette Passerelle aura pour charge la construction d’une entente politique de transition entre les forces sociales
et politiques du pays qui se portera sur le choix
des personnalités appelées à constituer le Gouvernement de sauvetage national
et la feuille de route de ce gouvernement; le départ ordonné du pouvoir du président de la République, Jovenel MOÏSE; les conditions du retrait de tous les parlementaires de la 50e législature; la mise en place d’une structure citoyenne de contrôle de l’action gouvernementale.

Ces organisations de défense des droits humains, patronales, syndicales, paysannes,
universitaires, de la société civile ont proposé le nom de 7 personnes devant faire partir de cette Passerelle:

Bernard CRAAN
Carole DEMESMIN
Castel GERMEIL
Dr Sofia LORÉUS
Dr Charles MANIGAT
Sabine MANIGAT
Lemète ZÉPHYR

Elles ont souligné que les membres de la PASSERELLE s’engagent à exercer leur mandat à titre bénévole et à ne
pas intégrer le Gouvernement de sauvetage national.

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

2 Comments

  • Pierre
    13 octobre 2019, 02:57

    Eh bien, c’est une très belle proposition. Le doctus peut compter sur moi. M GERMEIL est l’homme du moment et qui peut apporter son expérience et surtout sa capacité à Federer des gens. Je pense qu’ils sont tous capable et ils savent où trouver les jeunes compétents du pays pour le faire fonctionner. Je suis en France actuellement, mais près a venir travailler dans mon pays. Boe chance a vous et mes salutations special a M GERMEIL.

    REPLY
  • J B.Fritz Aristyl.
    13 octobre 2019, 11:04

    Commentaire *

    REPLY