X

X


Les membres du secteur démocratique et populaire n’inspirent pas confiance, dixit Mario Joseph

Les membres du secteur démocratique et populaire n’inspirent pas confiance, dixit Mario Joseph

Le bureau des avocats internationaux (BAI) invite la population à se méfier des membres du secteur démocratique et populaire qui, selon Maître Mario Joseph, cherchent à s'unir pour défendre leurs intérêts personnels.

Maître Mario Joseph, un proche du parti Fanmi Lavalas, se demande comment des partis politiques de l’opposition qui se réclament de gauche et de droite peuvent s’unir sans vider leurs contentieux.

Le responsable du BAI remonte dans les années 2000 pour rappeler que l’opposition ne sera jamais unie tant que les contentieux nés des mouvements de 2004 ne soient pas vidés.

Il cite comme exemple le mouvement GNB.

“Comment un bureau peut être aux côtés de la victime sans discuter des différends”, se questionne-t-il.

Il fait remarquer qu’en 2003 la plupart des membres du secteur démocratique et populaire avaient fait alliance avec une frange de la bourgeoisie, dont Charles Henri Backer.

Aujourd’hui ce sont ces politiciens traditionnels qui reviennent pour renforcer l’opposition sans s’excuser, a-t-il dénoncé.

D’ailleurs, ce n’est pas pour la première fois que ces politiciens cherchent à s’unir. Il rappelle les multiples manifestations organisées contre l’administration Martelly pour contraindre le Président de l’époque à démissionner de son poste. Peu de temps, la population a compris que ces politiciens ont obtenu ce qu’ils cherchaient”, a-t-il expliqué.

”Ils ont tous occupé un poste sous l’ancienne administration”, a-t-il deploré.

Fort de ces considérations, Maître Mario Joseph se dit pessimiste quant à la tenue de la conférence nationale devant aboutir à la signature du protocole d’accord pour l’unité du secteur démocratique et populaire.

Il invite ces politiciens à faire passer les revendications de la population qui croupit dans la misère, le chômage, avant leurs intérêts personnels.

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply

2 Comments

  • Michaele marie therese Berrouet
    7 juin 2018, 20:14

    A qui devrions nous faire confiance, a Lavalasse je suppose pour mieux detruirle pays?
    Apres plus de trente ans ou Lavalassse a mene le pays sinon a la destruction de la jeunesse qui a perdu tous ses repairs

    REPLY
  • Haiti raz
    8 juin 2018, 18:36

    Men pou kisa yo pa di an fe yon 5 ans de Union fait la force pou we sa peyi a a bay .Olye se dechire yap dechire te4t yo antre yo a.

    REPLY