X

X


Les nouveaux membres du CSPJ installés dans leurs fonctions

Les nouveaux membres du CSPJ installés dans leurs fonctions

Investis pour un mandat de 3 ans, Jules Cantave, Durin Duret Jr, Noé Pierre Louis Massillon, Clamé Ocnam Dameus, Nader Désir, Chenet Jean Baptiste et chesnel Fils Lovy sont les nouveaux membres du conseil supérieur du pouvoir judiciaire qui ont prêté serment, ce lundi, à l'Ecole Magistrature.

Le président de la République, Jovenel Moïse, le président de la chambre des députés, Garry Bodeau, des parlementaires membres de la commission Justice et sécurité du sénat dont Jean Renel Sénatus ainsi que des membres de l’appareil Judiciaire ont participé à la cérémonie d’installation des nouveaux membres du CSPJ. Ils ont juré de respecter la Constitution ainsi que les justiciables, de travailler au renforcement de l’appareil judiciaire. Les nouveaux membres du CSPJ ont plaidé en faveur de l’indépendance de la justice haïtienne. Le président du CSPJ, Jules Cantave, reconduit à poste, a dressé un bilan satisfaisant des actions menées par les membres du CSPJ depuis sa mise en place en 2012. Il se dit conscient que beaucoup d’efforts doivent être consentis pour renforcer la lutte contre la corruption et améliorer l’image de la justice haïtienne. Le président de la commission Justice et sécurité du sénat de la République, Jean Renel Sénatus en a profité pour saluer le travail déjà réalisé par le conseil supérieur du pouvoir judiciaire, cependant il a souligné que beaucoup d’efforts restent à faire pour l’indépendance du pouvoir judiciaire. Il a fait remarquer que le pays a besoin des hommes capables de retirer la justice dans la boue dans laquelle elle patauge aujourd’hui.  »La justice élève une nation », a-t-il martelé. Plus loin, le parlementaire a mis l’accent sur l’augmentation de l’enveloppe allouée au pouvoir judiciaire dans le budget. Participant à la cérémonie, le président de la République, Jovenel Moïse a promis de travailler de concert avec les membres du conseil supérieur du pouvoir judiciaire afin de le renforcer.  »La justice doit être exclusivement composée de personnalités jouissant d’une moralité sans faille », a laché Jovenel Moïse dans son discours de circonstances.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply