L’État a perdu 19 milliards de gourdes en un an à cause des franchises douanières, selon l’AGD

L’État a perdu 19 milliards de gourdes en un an à cause des franchises douanières, selon l’AGD

L’État haïtien a perdu 19 milliards de gourdes en raison des franchises douanières accordées à des institutions dont des organisations non gouvernementales, au cours de l’exercice fiscale 2017-2018, révèle le directeur général de l’administration générale des douanes, Romel Bell.

Malheureusement, l’administration générale des douanes n’y peut rien contre ces institutions, se désole le DG de l’AGD.

Il fait remarquer que depuis qu’Haïti a signé et ratifié la Convention de Vienne, beaucoup d’ONGs s’y sont installées.

Il cite en exemple l’exercice fiscale 2015-2016 durant lequel l’État haïtien a perdu 8 milliards de gourdes en raison des privilèges accordés à ces institutions. Selon Romel Bell, c’est beaucoup d’argents qui sont partis en fumée.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

L’administration générale des douanes ne peut intervenir pour percevoir des taxes sur les marchandises de quelque soit l’individu, institution ou ONG présentant devant les autorités douanières avec ses documents d’exonérations.

Romel Bell informe que ce sont les ministères de la planification et de la coopération externe et de l’économie et des finances qui ont accordé les privilèges à ces institutions dont les organisations non-gouvernementales.

Le directeur général de l’administration des douanes croit qu’il revient à l’État haïtien de remédier à cette situation afin de permettre une augmentation considérable au niveau des taxes.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *