»L’Etat est responsable de la mort tragique des 4 agents douaniers à Malpasse », accuse Robert Cronan Mace

 »L’Etat est responsable de la mort tragique des 4 agents douaniers à Malpasse », accuse Robert Cronan Mace

Le directeur des affaires juridiques et du contentieux de l’Administration Générale des Douanes, accompagné de plusieurs de ses collègues, notamment le directeur général de l’AGD, Romel Bell, est revenu sur l’incident enregistré au niveau du point frontalier Malpasse au cours du week-end écoulé.

Selon Robert Conand Mace, l’État en est le principal responsable.

Celui qui gère les affaires juridiques et contentieux de l’AGD met en avant le retard accusé par les forces de l’ordre pour arriver à la frontière de Malpasse afin de justifier son accusation.

L’État haïtien a failli à sa mission de protéger quatre de ses missionnaires.

Les agents en agonie ont passé 7 heures à lancer vainement des S.O.S aux responsables de l’Etat, regrette M. Mace.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Ce dernier qui est revenu sur le drame rappelle que tout a commencé à 8 heures AM, samedi 24 novembre, où des contrebandiers ont tenté de franchir le poste de contrôle de Malpasse à l’insu des agents douaniers qui sont intervenus pour rétablir les règles.

C’est à ce moment que la confrontation a débuté. Craignant pour leur vie, les agents douaniers se ont refugiés au commissariat de ce poste frontalier. La foule en colère les a poursuivis jusqu’au commissariat et y ont mis le feu. Là ils ont été brules vifs, retrace l’avocat Mace qui, sous le coup de l’émotion, dit ne pas trouver de mots pour qualifier cet acte tragique.

 »Ils sont morts à 3 heures PM. De 8 heures AM jusqu’à ce moment, ils ont essayé vainement de trouver des secours auprès des responsables à ce point frontalier », persiste l’homme de loi.

Robert Conand Mace, au beau milieu de ce drame, dit trouver un brin de soulagement. Des responsables de l’État qui sont conscients de cette défaillance, d’une certaines négligence ont promis de prendre des dispositions pour les identifier et accompagner les victimes.

Le ministre de la Justice et de la Sécurité Publique notamment mettra en branle deux enquêtes a cette fin.

Le cadre de l’AGD réclame à tout prix justice pour ses employés qui sont morts dans cette circonstance dramatique.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *