L’Etat et le secteur privé se donnent la main pour lutter contre la corruption

L’Etat et le secteur privé se donnent la main pour lutter contre la corruption

Les autorités étatiques et des représentants du secteur privé ont procédé à la signature d’un mémorandum afin de parvenir au renforcement de la lutte contre la corruption et la contrebande.

‘’La corruption endémique fait perdre un milliard et demi de dollars américains chaque année à l’Etat haïtien’’, c’est ce qu’a laissé entendre le Président de la République, Jovenel Moïse qui se réjouit de la signature de ce mémorandum.

Selon le Chef de l’Etat, ce document contre la corruption engage la nation dans une dynamique nouvelle en apportant des moyens à la stratégie globale de lutte contre la corruption.

 

Fier que le secteur privé joue son rôle d’acteur du développement et de la croissance économique du pays, Jovenel Moïse soutient que la signature du mémorandum est la reconnaissance de la corruption comme problème sociétale majeur par les acteurs économiques.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Il se dit encouragé par l’engagement commun et fort à lutter contre le fléau de la corruption. 

Lors d’un déjeuner déjeuner-débat, le vendredi 27 avril 2018, au Centre de convention de la Banque de la République d’Haïti le thème « Pour un partenariat public-privé pour lutter efficacement contre la corruption » a été débattu.

Les représentants de la Primature, de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Haïti (CCIH), de l’ADIH, du Forum économique du secteur privé (FSEP) ainsi que de l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC) ont discuté des méthodes pour identifier des pistes de solutions viables pour éradiquer le fléau de la corruption et relance durablement le pays sur la voie du progrès et de la modernité. 

 

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • JC
    17 juin 2018, 13:07

    Enrichissement illicite. Justifiez votre patrimoine, en prouvant la provenance des fonds

    REPLY