L’hôpital central de la Police Nationale d’Haïti enfin inauguré !

L’hôpital central de la Police Nationale d’Haïti enfin inauguré !

L’inauguration de l’hôpital central de la police nationale d’Haïti (HCPN), situé sur la route nationale #1, au niveau de Bon-repos, a eu lieu, ce lundi, en présence du Premier ministre, Joseph Jouthe, du ministre de la justice et de la sécurité publique, Rockefeller Vincent, du directeur général de l’OFATMA, de l’ambassadeur américain accrédité en Haïti et des hauts gradés de la PNH.

Ce centre hospitalier moderne dispose d’un laboratoire biologique, d’une banque de sang et d’une station de traitement d’eau traitée, selon le directeur médical de l’institution policière, le docteur Paul Audmar Francois. Ce dernier confirme que ce complexe médical est prêt à réalisé des examens paracliniques gratuits au profit des policiers.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Cette démarche permettra aux jeunes professionnels de santé de la PNH de venir en aide aux policiers et à la population civile qui, indique le Dr François, pourra compter sur leur support.

Ce bâtiment, équipé de plusieurs millions de dollars de matériels sanitaires, a bénéficié de l’aide du gouvernement américain. Le directeur médical de l’institution policière, le docteur Paul Audmar François en a profité pour saluer la coopération bilatérale haitiano-américaine.

Le docteur François a tendu sa main vers les partenaires d’Haïti dans le domaine de la santé afin que la flotte ambulancier de l’hôpital soit renforcée. Ce qui permettra une extraction plus rapide des urgences médicales et chirurgicales sur tout le territoire. D’ailleurs, il souhaite que l’institution policière soit dotée cette année d’un hélicoptère-ambulance.

Le directeur général de la police nationale, Léon Charles, a exprimé sa satisfaction de voir l’institution policière dotée d’un hôpital destiné aux policiers. Il a souligné que c’est le rêve de plusieurs générations de policiers qui est devenu une réalité. Le commandant en chef de la PNH a remercié le chef de l’État et le chef du gouvernement qui avaient toujours voulu doter la PNH d’une structure de soins de santé.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Kenold LUCART
    4 janvier 2021, 18:16

    Commentaire *

    REPLY