X

X


Liliane Pierre-Paul refuse l’aide de l’État haïtien

Liliane Pierre-Paul refuse l’aide de l’État haïtien

La directrice générale de la Radio Télévision Kiskeya, Liliane Pierre-Paul, refuse toute aide venant de l’administration de Jovenel Moïse.

Ainsi a réagi la confondatrice de la station à la proposition du Premier ministre, Jean Henry Céant qui, dans un tweet, a promis le support de l’État haïtien dans le cadre des travaux de réhabilitation du bâtiment.

Cependant, Liliane Pierre-Paul ne doute pas de la sincérité du notaire Jean Henry Céant.

“Sur le plan amical, je sais qu’il est sincère. D’ailleurs, c’est lui qui m’a vendu le bâtiment où est logé la Radio ainsi que la Télévisions”, a-t-elle fait remarquer soulignant que Jean Henry Céant et Radio Kiskeya ont une histoire.

Toutefois, la journaliste se voit l’obligation de refuser également l’offre du notaire puisque, dit-elle, ce dernier fait partie du Gouvernement.

Liliane Pierre-Paul a salué l’intérêt manifesté par Jean Henry Céant dans la reconstruction de la Radio.

Revenant sur le faits de l’incident, Lilianne Pierre Paul rend l’État haïtien responsable des dégâts enregistrés lors de ce sinistre.

”L’État haïtien n’est jamais là quand les contribuables qui paient des taxes ont besoin de lui”, déplore la journaliste.

Le manque de professionnalisme des sapeurs-pompiers arrivés sur les lieux avec deux heures de retard afin de circonscrire le feu qui a ravagé le bâtiment est questionné par Lilianne Pierre-Paul.

Cette dernière a souligné que les sapeurs-pompiers s’étaient trompés d’adresse, le chauffeur ne connaissait pas la rue où est logée la Radio.

Finalement, les sapeurs-pompiers n’ont rien pu faire. Ils ont évoqué le manque d’équipements.

Les dégâts enregistrés sont importants. Les archives sont détruites. 4 bibliothèques avec toutes les théories de l’économie haitienne consummées par le feu ainsi qu’un discothèque équipés.

Pour faciliter la reprise des activités au niveau de cette station de radio, Liliane Pierre Paul annonce qu’une réunion sera organisée avec toute l’équipe. Une note de presse sera communiquée après cette rencontre concernant les dispositions qui seront prises.

9 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

9 Comments

  • philippe sterlin
    24 décembre 2018, 17:27

    Bravo Mme Liliane.

    REPLY
  • Altimé Pierre Marie
    24 décembre 2018, 17:46

    Si radio quisqueya c radio pep Ayisyen donk responsab radio sa dwe retevtèt frèt epi maraton ap fèt a tout fen itil, depi Ayiti jiska letranje.

    REPLY
    • anel chevrin@Altimé Pierre Marie
      24 décembre 2018, 19:09

      Dignite nou pi impotan kelkeswa lajan an. konpliman Lili. ou se fanm vanyan.

      Mw bezwen on sous ki sur pou m bay ti kichoy pam nan.

      REPLY
  • Bazile
    24 décembre 2018, 19:10

    C’est une perte pour la démocratie en Haïti qui en a besoin après plus de 43 ans de dictature débutant en 1957.
    Cependant c’es seulement temporaire car Mme Liliane et son équipe vont être capables de reprendre comme avait fait le Général Capois Lamort dont son cheval a été atteint par le boulet de canon. Je vois Mme Lilianne dans la lignée de Jean Dominique, le Petit Samedi Soir.

    REPLY
  • Votre Nom *
    24 décembre 2018, 19:33

    Lili mwen avè w nan eprev sa a e kòm m pa ka ede w mwen, m patap di w pa pran èd men m pa kwè se yon move kalkil lè w refize ed la. m kwè Bondye ap ede radyo a kanpe.

    REPLY
  • Eugene napoleon moreau
    24 décembre 2018, 20:46

    Commentaire *

    REPLY