» L’installation du CEP sans prestation de serment ne pose aucun problème « , défend Guichard Doré

 » L’installation du CEP sans prestation de serment ne pose aucun problème « , défend Guichard Doré

Guichard Doré, l’un des conseillers du président de la République, rejette toute idée faisant croire que le nouveau conseil électoral provisoire installé est aux antipodes des prescrits constitutionnels.

 » C’est écrit nulle part que le CEP devrait prêter serment devant la cour de cassation avant de prendre fonction « , a déclaré Guichard Doré ce mercredi 23 septembre sur les ondes de Radio Magic 9.

Toutefois, il évoque une nuance près, l’article 194-2 de la constitution portant sur le conseil électoral fait mention d’un CEP permanent et non provisoire, a-t-il dit.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Réagissant sur le report de la prestation de serment des membres du CEP qui devait se tenir par devant les juges de la cour de cassation, Guichard Doré avoue avoir déconseillé les membres du CEP de se rendre à la plus haute instance du pays.

Il en a profité pour annoncer que les 9 Conseillers électoraux seront installés dans leur fonction probablement ce matin ou cet après-midi.

En ce qui à trait à la légitimité de ce conseil d’organiser un référendum pour doter le pays d’une autre constitution, le conseiller de Jovenel Moïse explique qu’en période de crise, la politique se dessaisit du droit pour retourner à la normalité.

Monsieur Doré croit nécessaire que le locataire du Palais national agisse pour mettre le pays sur les rails du développement.

Le CEP fraîchement installé continue de faire l’objet de nombreuses controverses.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    25 septembre 2020, 03:36

    Moupanis mwen se AYITI

    Guichard Dore est en train de faire son travail et attendre la fin du mois. A travers le monde, dans les Questions de Pouvoir et d’Argent, les notions Ethique et Esthetique ne comptent pas.

    Le 24 septenbre (jounal 4e), une journaliste voulait s’en prendre a’ Guichard Dore’ sans citer son nom, en evoquant ses etudes en France. Comme quoi, Dore’ ne devait pas agir de cette maniere dans la defense de son patron Jovenel Moise. La journaliste a oublie’ a’ un certain momrnt Jean Bertrand Aristide etait son messie. Et elle n’avait rien dit en voyant le messie mort-ne’ tronquer "Kapitalis se peche motel" en "sere Kod Anbago byen di" et "Vive papa CLINTON." 2e Occupation.

    A ce moment, il ne fait pas de doute comme ANTOINE LANGOMIER, depuis ses "sermons" a’ l’eglise St Jean Bosco, Dore’ voyait en JB Aristide un Radoteur et Aigri. La journaliste etait tres proche du tikoulout et tipaskout (KAO) Rene Preval et du presume’ assassin Jocelerme Privert. Ce n’est pas sans raison, la journaliste prenait fait et cause pour le presume’ Malfaiteur Dimitri VORBE. Li gen Kob Sogener nan men l, peu importe pour la Publicite’ ou pas.

    Il revient au patriote LANGOMIER de s’en prendre aux radoteurs Michel Joseph Martelly, Jovenel Moise et consorts, et non a’ la journaliste.

    A la verite’, il existe un semblant Jovenel Moise, apres le "pays lock." Avant il s’amusait a’ engraisser les parlementaires Phtkistes… et ses Bailleurs de fonds. Il recourait a’ des commissions presidentielles Djol Bokye a’ la Preval. En oubliant, il ne pouvait pas reussir la’ ou’ Preval avait remporte’ la victoire, en arrimant tous les secteurs pour atteindre ses objectifs personnels et bien servir le "groupe de Bourdon."

    Jovenel Moise n’a pas le parcours de Preval (zanmi karyeris Bob Manuel, Pierre Denize’… ak Claude Moise) et il traine le passif de son mentor Martelly. Tout en oubliant ses freres et soeurs (Tet kanna), Jovenel Moise faisait vivre les PAYAS de la "classe politique." L’argent des contribuables servaient a’ financer les hommes-partis. Des kokorats qui faisaient 1% dans les elections. Et ils existent a’ cause des journaleux et journaliers qui envahissent la presse. Machann mikwo yo…

    Pour le moment, Dore’ a’ le droit de defendre son camp. La journaliste et Dore’ ne se differencient pas. Lavalas = CHAOS, PHTK= CHAOS.

    En attendant, chaque jour, la journaliste continue son travail de sape. Ellle a beaucoup d’impact sur les "Analfabet pa bet" du pays et de la diaspora.

    Le patriote LANGOMIER est la’ pour Defendre son pays. Pour parodier l’ecrivaine Kettly Mars, "on n’apprend pas a’ etre fier. On n’apprend pas le respect de soi. On n’apprend pas l’amour de son pays. On les tete a’ la mamette." A bon entendeur, demi mot.

    L’Observatoire des Questions Haitiennes et Internationales

    Alma Mater: Universite’ des Sciences Sociales

    REPLY