l’Institut de danse Lynn Williams Rouzier brille de mille feux à l’echelle internationale

l’Institut de danse Lynn Williams Rouzier brille de mille feux à l’echelle internationale

L’Institut de danse Lynn Williams Rouzier a fait sa sortie grandiose aux demi-finales de Philadelphie de la Youth America qui se sont déroulées du 4 au 7 janvier 2018. Trois jeunes danseurs de cette école ont éxécuté une chorégraphie baptisée «After the Shock'', ce qui leur a permis d'obtenir leur qualification pour participer à la grande finale prévue pour le 12 au 20 avril à New- York.

C’est ce 21 janvier que Marynn, en ouvrant la boîte aux letttres de l’école a trouvé un mail de la Youth America Grand Prix lui annonçant qu’elle et trois de ses élèves iront à la finale de ce concours en avril prochain qui est, selon plusieurs sites Internet, le plus prestigieux en ce qui concerne le ballet classique.

 

 

« Je n’en croyais pas mes yeux en lisant le mail. Certes, on s’est donné au maximum à Philadelphie, aux demi-finales qui se sont déroulées du 4 au 7 janvier en cours, mais on ne s’attendait pas à figurer parmi les meilleurs dans la catégorie « ensemble », raconte Marynn.

Rouzier(IDDLWR), Ronael Chéry, Berisha Fareau, Alisha Fareau et Yoshidata Hatta, sont les quatre élèves ayant représenté l’Institut de danse Lynn Williams aux demi-finales de ce concours du 4 au 7 janvier à Philadelphie.

Les éliminatoires régionales de cette compétition lancée en 1999 se déroulent dans 18 villes des États-Unis et 6 autres en dehors du pays.

Pour qu’une école puisse y participer, il faut qu’elle fasse partie de ces juridictions-là. L’IDDLWR y a pris part parce qu’elle est en jumelage avec une école de New York, la «Norwalk Metropolitan Youth Ballet ».

Les participants à ce concours peuvent gagner entre autres, des bourses pour poursuivre leurs études dans les plus prestigieuses écoles de ballet à travers le monde. C’est aussi un couloir donnant accès aux plus grandes compagnies qui s’occupent du ballet.

La chorégraphie qui a permis aux trois jeunes danseurs haïtiens Ronael Chéry, Berisha Fareau, Alisha Fareau, de se hisser parmi les meilleurs de la catégorie Ensemble s’intitule « After the Shock ». Elle a été montée sur la mélodie de la bande originale du film Dead Island par Adam James Holms, directeur de la Norwalk Metropolitan Youth Ballet.

Selon Marynn, l’œuvre célèbre la capacité des Haïtiens à se relever après le séisme. « Je suis d’autant plus heureuse que ça soit une œuvre célébrant notre résilience qui nous a permis de nous qualifier à une compétition aussi prestigieuse à un moment où l’image de notre pays est bafouée à l’étranger », se rejouit la mère, Lynn Williams Rouzier.

Lynn dans la foulée du concours, a dû se rendre à New York sur demande de plusieurs chorégraphes américains.

Elle a animé à leur intention une formation de folklore à Broadway. « Je suis heureuse d’avoir pu faire découvrir cette danse qui nous est propre à des étrangers », confie-t-elle.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply

1 Comment

  • Agnes
    22 janvier 2018, 11:06

    Bravo et compliments IDDLWR! Bravo Ronael Chéry, Bravo Berisha Fareau, Bravo Alisha Fareau! Succès continu!

    REPLY