X

X


L’ONA, une institution publique qui travaille au profit d’un groupe, selon Jean Bonald Fatal

L’ONA, une institution publique qui travaille au profit d’un groupe, selon Jean Bonald Fatal

Dans un un interview accordé à Roberson Alphonse du Nouvelliste, le Syndicaliste, Jean Bonald Fatal, a dénoncé des actes de magouilles enregistrés à l'ONA. Me Fatal présente l'ONA comme une institution qui agrandit le portefeuille d'un petit groupe du secteur politique et économique dominant.

Des prêts élevés sont accordés à un groupe des secteurs financier et politique à des taux d’interêts très bas. Pour s’expliquer Maître Fatal fournie diverses explications.

L’ONA a prêté 432 millions de gourdes à l’entreprise Avis Rent a Car à un taux d’intérêt de 4%.

Auto Plaza a consenti un prêt qui avoisine 400 millions de Gourdes au taux d’intérêt de 4%.

Quant au Sénateur Youri Latortue, il a prêté 70 millions de Gourdes à un taux d’intérêt de 3%.

Me Fatal regrette que des taux d’intérêt aussi bas ne soient pas accordés aux personnes qui sont réellement dans le besoin, se référant aux marchands et petit détaillants.

Me Fatal réclame , en ce sens, une réforme administrative au sein de l’ONA.

Dénonçant au passage une pléiade de nominations qui ont été effectuées sous l’Administration du Président Privert dont
19 Directeurs-Adjoints à la Direction Administrative,
11 Directeurs-Adjoints à ONAFAM
11 Directeurs-Adjoints à la Direction Réseaux.

Très critique , le syndicaliste révèle que la Compagnie Haïtienne de Motors (Mazda) avait une dette de 43 millions de gourdes compensé à l’ONA contre 17 pickups qui auraient été distribués à des fins politiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply